SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[VIDÉO] ROLAND-GARROS : REVIVEZ LES ADIEUX DE JO-WILFRIED TSONGA

Mardi 24 Mai - 19:16

Sport


Jo-Wilfried Tsonga - © Gaëtan Barralon
Éliminé au premier tour de Roland-Garros ce mardi 24 mai, Jo-Wilfried Tsonga a mis fin à sa carrière.


Cette fois, c'est fini pour de bon : Jo-Wilfried Tsonga, ex-n°1 français et n°5 mondial, a été éliminé ce mardi au premier tour de Roland-Garros par le Norvégien Casper Ruud (8e mondial) (6-7, 7-6, 6-2, 7-6). À 37 ans, le Manceaux range ses raquettes définitivement, comme annoncé.

Malgré le soutien inconditionnel et bruyant du public, malgré une résistance parfois digne de ses beaux jours, Tsonga - blessé à l'épaule droite en toute fin de partie et en pleurs sur la balle de match - tire sa révérence après 17 ans et demi sur le circuit où il s'est bâti l'un des plus beaux palmarès du tennis français.

Avant de quitter cette scène mondiale où il a conquis le public avec son jeu spectaculaire, Tsonga s'est offert une belle dernière danse : 3h49 de plaisir, offrant aux spectateurs un spectacle qui a par moments rappelé le grand joueur qu'il a été.

Des adieux et des larmes


Depuis son premier match sur le circuit ATP en septembre 2004, une victoire contre le N°6 de l'époque Carlos Moya, jusqu'à ce dernier perdu à Roland-Garros, Tsonga peut se targuer d'être l'un des trois seuls joueurs à avoir battu Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic lorsqu'ils étaient N°1 mondiaux.


Tsonga possède l'un des plus beaux palmarès du tennis français : 18 titres (seul Noah a fait mieux), 45 victoires contre le Top 10, au moins deux victoires contre tous les membres du Big4 (Federer, Nadal, Djokovic et Murray), des quarts de finale joués dans les quatre Majeurs et une finale à l'Open d'Australie (2008).

Sans compter une médaille d'argent en double avec Michaël Llodra aux Jeux olympiques de Londres en 2012 et des exploits en Coupe Davis, jusqu'au titre en 2017, avec ses compères Gilles Simon, Richard Gasquet et Gaël Monfils, les nouveaux Mousquetaires se retrouvent à trois et bientôt à deux puisque Simon arrêtera à la fin de l'année.

Il ne manquera à Tsonga que ce titre du Grand Chelem qui sacre les plus grands. Un titre d'autant plus compliqué à décrocher qu'il a fait sa carrière durant le règne du Big 4.

Il a eu sa chance en 2008 quand il a atteint la finale de l'Open d'Australie où il a cédé face à Novak Djokovic qui remportait, lui, le premier de ses 20 Majeurs à ce jour. Ce mardi, il a tiré sa révérence. Les larmes visibles sur ses joues au moment de l'ovation du public, comme témoignage d'une tristesse, mais aussi de la fierté d'un sportif à la carrière accomplie.