SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

ENFIN UN HYMNE POUR L'OL ?

Vendredi 7 Septembre - 05:19

Football


Tifo des supporters lyonnais lors du premier derby au Parc OL. - © Gaël Berger / Radio SCOOP
Tous les fans de foot connaissent le fameux You'll never walk alone, entonné par les fans du Celtic Glasgow et de Liverpool. Au-delà de celui-là, la plupart des grands clubs ont une chanson référence.


Il y a bien eu quelques tentatives par le passé. Mais pour l'instant, aucun hymne n'a réussi à accrocher le cœur des supporters lyonnais.

Un chanteur croix-roussien, fan de l'OL évidemment, est peut-être en train de réussir le pari. Sollicité au mois de mai pour produire une version acoustique de deux chants connus des virages du stade (Gerland puis Décines) pour accompagner un film diffusé dans le Musée de l'OL, Stéphane Balmino avait les yeux qui brillaient.

C'est toujours le cas, puisque sa chanson (à écouter ci-dessous) est diffusée depuis le début de la saison au Parc OL, lors de l'échauffement du match puis à la mi-temps.

Un chant très fort...


"C'est une demande atypique et je dois avouer que j'ai été surpris au départ. Je l'ai fait à ma manière, c'est à dire avec les tripes, avec le cœur et avec mon amour de l'OL, le club que je suis depuis tout petit et que j'ai connu aussi bien en D2 qu'au sommet du foot français. Ces chants de supporters racontent des choses fortes, les canuts, le blason, le lion... Ce sont des émotions que j'ai ressenties, que j'ai vécues. C'est le patrimoine de Lyon, aussi", explique le chanteur de 45 ans.

Sa reprise, "juste avec une guitare" comme il le précise lui-même, est en phase de test.

Les supporters vont-ils la reprendre et l'adopter ? "Si le stade s'en empare, ce serait génial...frisson-frisson quoi ! En tout cas, il y a déjà une double fierté qui se mélange chez moi aujourd'hui : celle de l'artiste et celle du supporter", avoue Stéphane Balmino, qui était au stade, avec son fils, lors de la première diffusion.