SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

JORDAN SARROU, CHAMPION DU MONDE DE VTT : "C'EST INCROYABLE !"

Lundi 12 Octobre - 12:35

Sport


Jordan Sarrou - © FFC / Patrick Pichon
Sacré pour la première fois de sa carrière, samedi, en Autriche, le coureur de Monistrol-sur-Loire (Haute-Loire), installé depuis plusieurs années dans les monts du Lyonnais, vit un rêve éveillé. Et il l'affirme : "je ne m'interdis rien".


Jusque-là, il n'avait pas remporté la moindre épreuve internationale en élite. Jordan Sarrou a frappé fort, très fort, ce samedi, à Leogang.

En s'imposant dans les Alpes autrichiennes, l'Auvergnat de 27 ans a décroché le premier titre mondial de sa carrière. Déjà sacré à quatre reprises en relais mixte (2014, 2015, 2016 et 2020), il a, cette fois, levé les bras pour s'adjuger son premier maillot arc-en-ciel en individuel.


Difficile, ainsi, de redescendre sur terre pour le champion de France 2020. "Je suis toujours sur ma planète, je ne réalise pas encore", assure-t-il au lendemain de ce sacre. "J'ai reçu des tonnes de messages, je n'ai pas pu répondre à tout le monde. Ça fait chaud au cœur d'être autant soutenu. Je suis très content d'apporter ça à la France".

Les championnats d'Europe samedi


Auteur d'une course pleine de maîtrise, il s'est imposé en patron, reléguant rapidement le reste de la concurrence à plus d'une minute, pour finalement savourer son sacre dans les derniers hectomètres. "Je ne m'étais pas autant projeter, témoigne-t-il. La médaille aurait déjà été énorme. Là, c'est la victoire. Avec la manière en plus. C'est incroyable !"


Le voilà désormais avec un nouveau statut. Il a, en effet, mis fin aux règnes du Suisse Nino Schurter, titré depuis 2015. Il est aussi le premier Français sacré depuis Julien Absalon en 2014. "Ça peut être un déclic, assure Jordan Sarrou. Je ne m'interdis rien".

Et ça tombe bien, puisque les rendez-vous s'enchaînent. Pas le temps de repasser chez lui, à Grézieu-la-Varenne (Rhône), où il est installé depuis plusieurs années, ni à Monistrol-sur-Loire, chez ses parents. Direction la Suisse pour disputer les championnats d'Europe, ce samedi. Sa dernière course de la saison.

Il sera ensuite temps de souffler. "Une petite coupure fera du bien", confie Jordan Sarrou. Avant de se projeter sur les Jeux olympiques, à Tokyo l'été prochain. Un rendez-vous pour lequel le tout récent champion du monde n'a pas encore son ticket. Il devra aller le chercher lors de manches de Coupe du monde l'an prochain.

Il aura alors l'occasion d'étrenner son maillot arc-en-ciel. Comme le fera un autre Auvergnat sur la route : Julian Alaphilippe, titré deux semaines plus tôt en Italie. "Ça fait plaisir que les deux maillots Élites, en route et en VTT, soient en Auvergne. C'est symbolique", conclut Jordan Sarrou.

►Sport

Cyclisme : Romain Bardet prolonge le plaisir

Septième ce dimanche sur Paris-Tours, le coureur...