SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

OL : RAYAN CHERKI, LE PHÉNOMÈNE SE CONFIRME

Jeudi 11 Mars - 00:20

Football


Rayan Cherki avec Jean-Michel Aulas et Juninho - © Twitter OL
Attendu depuis plusieurs années comme une future star du foot, Rayan Cherki est en train de confirmer, petit à petit, les promesses. Après son doublé contre Sochaux samedi dernier, il compte déjà 6 buts en professionnel... à seulement 17 ans.


Lancé à 16 ans seulement l'année dernière, Rayan Cherki était déjà un phénomène de précocité. Le Gone né à Lyon et qui a grandi à Pusignan, à deux pas du Parc OL, a encore brillé samedi dernier en marquant 2 buts contre Sochaux. À seulement 17 ans, il marche déjà sur les traces d'un certain Karim Benzema.

Le talent sont comparables. Présenté comme un phénomène depuis l'enfance, Rayan Cherki est même plus précoce que Karim Benzema. Il a débuté en professionnel plus tôt et a marqué ses premiers buts plus vite que Karim Benzema, qui avait dû se faire une place dans un effectif plus impressionnant, en quantité comme en qualité

Les caractères sont différents. Les deux ont beaucoup de confiance en eux, mais quand la star du Real Madrid était timide, Rayan Cherki affiche déjà beaucoup d'assurance. "On ne va pas se mentir, je sais que j'ai du talent, mais si je veux devenir un grand, il faut que je travaille plus que tout le monde. Même mes points forts, je dois continuer à les améliorer, pour qu'ils atteignent la perfection", lance, sans forfanterie ni fausse modestie, celui qui avait débuté en Ligue 1 le 19 octobre 2019 face à Dijon, à 16 ans, 2 mois et 2 jours.

Des ambitions très élevées


Celui qui avoue "vivre football, manger football et dormir football", dans une famille fan de ballon rond, est en train de franchir un cap. À ses facilités techniques, Rayan Cherki ajoute un sens du collectif plus poussé et une implication plus nette dans le travail défensif. "Et il a très envie de réussir. Il vaut mieux un joueur comme lui, passionné, qui comprend petit à petit que le foot est un métier", analyse Rudi Garcia, qui alterne la carotte (des rentrées régulières en L1 et des titularisations en Coupe de France) et le bâton (cloué sur le banc durant deux matchs après un ballon perdu entraînant la défaite face à Metz) avec son prodige.

Ambidextre, capable de jouer en soutien de l'attaquant, dans l'axe, comme sur un côté, le fils d'un ancien bon joueur de la région lyonnaise ne cache pas des ambitions très élevées. "Je m'inspire des plus grands, dans le foot ou pas. Tous ceux qui ont le petit truc en plus, qui a fait qu'ils ont marqué l'Histoire, je veux faire mieux qu'eux", assure-t-il avec beaucoup d'assurance.

Depuis ses débuts professionnels, Rayan Cherki a marqué 6 buts, tous en Coupe de France. Il attend maintenant sa première réalisation en championnat. Ce sera peut-être sur la pelouse de Reims, vendredi soir (21 heures)...