SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Bellegarde
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

HOUSSEM AOUAR "A LE CŒUR OL"

Mardi 24 Octobre - 05:04

Football


Houssem Aouar - © DR
C'est la dernière pépite formée à l'OL. En un mois et seulement 5 titularisations, le milieu de terrain Houssem Aouar, 19 ans, semble déjà devenu indispensable à l'OL.

Après Karim Benzema de Bron, Alexandre Lacazette de Mermoz (Lyon 8e) et Nabil Fekir de Vaulx-en-Velin, voilà Houssem Aouar de Villeurbanne. Et plus précisément du quartier du Tonkin. Repéré par le circuit traditionnel des détections, il a intégré le centre de formation à 11 ans, avec l'étiquette du surdoué.

Boudé en équipe de France jeunes

"C'est un vrai Lyonnais, il a le cœur OL. Ce qui ressortait de ses évaluations en jeunes, c'était sa capacité à éliminer ses adversaires, son toucher de balle, sa vision du jeu et sa prestance. Pour autant, il n'a pas eu la reconnaissance qu'il aurait pu ou qu'il aurait dû avoir en équipe de France chez les jeunes mais ça lui a servi", résume Julien Sokol, recruteur pour le centre de formation de l'OL. Souvent boudé par les sélectionneurs nationaux à cause d'un manque d'agressivité défensive et d'un jeu parfois jugé égoïste, le jeune lyonnais travaille dans l'ombre, même s'il brille toujours balle au pied.


Désormais, le talentueux milieu offensif accepte aussi de faire le boulot moins reluisant. Et ça change tout pour Bruno Genesio. "Il est serein, il récupère des ballons parce qu'il est intelligent. Mais je vais arrêter de lui faire des compliments, parce qu'il est jeune et doit garder les pieds sur terre...", ordonne l'entraîneur lyonnais, qui l'a titularisé cinq fois lors des six derniers matchs, en le plaçant à plusieurs postes différents !

Adoubé par Karim Benzema

Une capacité d'adaptation presque naturelle pour l'enfant du Tonkin. "Ma position préférentielle, c'est dans l'axe, juste derrière l'attaquant, mais je peux jouer à d'autres postes. L'équipe m'intègre bien et j'espère être là encore longtemps", espère-t-il. S'il multiplie ce genre de prestations, ça fait peu de doutes. D'autant qu'un ancien de la maison OL l'a adoubé :


"La relève du 69" selon l'attaquant du Real Madrid est donc soumis à une sacrée pression. Mais visiblement, il aime ça et la recherche. Cet été, il a choisi de porter le numéro 8, comme Juninho et Corentin Tolisso. Un sacré héritage...


@RadioScoopInfos