SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

ASVEL - MONACO : L’ASTROBALLE EN FUSION POUR LA FINALE DU CHAMPIONNAT

Mardi 14 Juin - 17:20

Basket


L'Asvel à l'entraînement à l'Astroballe - © Radio SCOOP
Après avoir éliminé Cholet (2-1) puis Dijon (3-0), l'Asvel affronte Monaco en finale du championnat de France. Villeurbanne dispose de l'avantage du terrain, et jouera donc les deux premiers matches à domicile, ce mercredi et ce vendredi, sous une chaleur caniculaire.


Double tenante du titre, l'Asvel dispute sa troisième finale d'affilée* et espère succéder au Limoges CSP, dernier club français à avoir réalisé le triplé, en 1988, 89, 90.


Comme dans un scénario idéal, les Villeurbannais affrontent Monaco dans une affiche de rêve entre les deux meilleures équipes de la saison régulière, les deux représentants français en Euroligue, et les deux plus gros budgets du championnat.

Les deux matchs qui s'annoncent ce mercredi et ce vendredi à l'Astroballe risquent d'être rudes pour les joueurs : ils vont s'affronter alors que les températures extérieures vont dépasser 37 degrés, et que celles à l'intérieur de l'Astroballe seront plus élevées encore !

La chaleur inquiète, "car sur deux mi-temps, cela se ressent forcément à un moment donné", a prévenu l'arrière Paul Lacombe lors de la conférence de presse d'avant-match ce mardi.

Même inquiétude pour l'entraîneur TJ Parker : "quand il fait très chaud à l'Astroballe, c'est compliqué. On a donc un gros travail de kiné et de préparation physique pour garder les joueurs rafraichis" a -t-il déclaré.

Terrain : avantage Asvel


Pour le début de cette finale qui se joue au meilleur des cinq manches, l'Asvel dispose de l'avantage du terrain, en recevant lors des deux premières rencontres, et lors de l'éventuel cinquième match décisif. Ce facteur est important, puisque lors de la finale il y a trois ans, déjà entre Villeurbanne et Monaco, aucune équipe n'avait gagné à l'extérieur.

Paul Lacombe compte beaucoup sur le soutien du public, "qui n'attend que les grands évènements pour s'embraser" ! Le natif de Vénissieux, qui a évolué dans les clubs de Strasbourg et Monaco avant de rejoindre l'Asvel, disputera sa huitième finale d'affilée. "J'ai choisi les bonnes équipes à chaque fois !" nous a-t-il indiqué avec humour.

Il connait d'ailleurs la recette pour s'imposer en finale : "il faut savoir élever son niveau, donner plus d'énergie et d'intelligence de jeu, être meilleur en étant plus rigoureux".


Pour disputer cette finale, l'effectif villeurbannais demeure le même que pour les demi-finales. En face, Mike James est en forme, et il sera difficile d'arrêter le leader technique monégasque. "On n'arrête pas ce genre de joueur", prévient d'ailleurs TJ Parker, "mais on doit faire en sorte de réduire son influence".

Le coach de l'Asvel aimerait finir cette saison avec un premier trophée : ce serait pour lui "la meilleure des récompenses" pour honorer ses joueurs.

*Il n'y a pas eu de finale lors de la saison 2019-2020, en raison de la situation sanitaire.