SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UN HÔTEL DE LUXE POUR CHATS VA OUVRIR EN FRANCE !

Dimanche 16 Mai - 08:30

Insolite


Un hôtel complètement dédié à vos chats - © CC
Vos chats pourront se relaxer dans un hôtel entièrement réservé pour eux à Tours.


Après Bordeaux et Paris, c'est la ville de Tours qui a ouvert les portes d'une pension digne d'un hôtel 4 étoiles pour nos amis les chats !

24 chambres, une salle de jeux, des couchages moelleux et des câlins à volonté, c'est ce que promet l'équipe du "Matourangeau" via leur page Facebook. À noter, ce nom est tout droit sorti de la contraction de "matou" et de "Tourangeau". Plutôt bien pensé non ?

Comme à la maison


"Pas de box grillagés, mais de vraies chambres aménagées en hauteur", "un lieu unique où vos félins seront les maîtres des lieux... Comme à la maison !", "un espace chaleureux et cosy", peut-on lire à propos de cette pension pas comme les autres !



Pour des raisons écologiques, l'hôtel de 135 m2 situé rue Mirabeau souhaite "utiliser des litières végétales et agglomérantes" et aimerait également trouver un maraîcher qui puisse les utiliser en compost.

Les propriétaires pourront dormir sur leurs deux oreilles


Pas de panique, "La journée, l'hôtelière certifiée sera sur place pour s'occuper des chats, les nourrir, leur donner à manger et faire des jeux dans la salle de séjour avec arbres griffoirs, parcours muraux, ponts suspendus…" rapporte La Nouvelle République.

"Sa journée terminée, Marie Doubatkoff rentrera chez elle après avoir couché les matous, vidé les litières et sécurisé son Matourangeau" enchaînent-ils.

Quel prix mettre ?


À propos du budget, trois tarifs sont proposés chez le Matourangeau : 21 euros pour un chat, 36 euros pour deux et 46 euros pour trois minous.

"Les chats qui ne sont pas de la même famille ne pourront pas partager la même chambre" déclare Marie Doubatkoff la responsable de ce projet à 80 000 euros.