SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

TUERIE DE DOUVRES : QUI SONT LES VICTIMES ?

Jeudi 21 Juillet - 08:47

Actualité


Gendarmerie - © Facebook Gendarmerie du Gers
Un forcené âgé d'une vingtaine d'années a tué cinq membres de sa famille à Douvres, dans l'Ain. Il a été abattu par le GIGN mercredi 20 juillet. Les victimes : son père, sa belle-mère, sa sœur, sa demi-sœur et son demi-frère.


C'est l'une des tueries familiales les plus meurtrières en France ces dernières années. Dans la nuit de mardi 19 au mercredi 20 juillet, un jeune homme âgé d'une vingtaine d'années a tué cinq membres de sa famille à Douvres, près d'Ambérieu-en-Bugey, dans l'Ain. Retranché dans la maison familiale, il a été abattu par le GIGN mercredi en fin de matinée.

Selon Le Progrès, la famille recomposée était discrète. Elle s'était installée à Douvres en 2020.

Le père était originaire de l'Ain


Parmi les victimes, le père du forcené. Lilian, 51 ans, avait suivi des études au lycée Carriat de Bourg-en-Bresse et à l'AFPMA. Il était gérant d'une entreprise de menuiserie. Il était parti vivre à Bordeaux il y a 7 ans, avant de venir s'installer à Douvres, avec sa nouvelle compagne, Nathalie, 45 ans.

Par amour, elle avait quitté son Aquitaine natale pour le suivre dans l'Ain. Elle avait retrouvé du travail, d'abord à l'Agence Régionale de Santé, puis en tant que chargée de mission à la lutte contre la fraude de l'Assurance Maladie de l'Ain.

Le couple avait un fils en commun, un petit garçon de 5 ans, scolarisé en moyenne section de l'école maternelle du village.

Trois mineurs parmi les victimes


Le forcené aurait aussi tué sa sœur, 17 ans, sa demi-sœur (la fille que Nathalie avait eue d'une première union), 15 ans, et son demi-frère, 5 ans.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le forcené aurait souffert de troubles psychiatriques. Pour l'instant, on ne sait pas ce qui l'a poussé à commettre ce quintuple meurtre.

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place, des intervenants de l'AVEMA 01 sont sur place.