SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

PUY-DE-DÔME : UN ACCORD TROUVÉ POUR LA REPRISE DE LUXFER

Lundi 10 Janvier - 16:45

Actu. locale


Une manif devant le site de Luxfer à Gerzat - © Youtube
Bonne nouvelle pour l'économie locale : deux ans après la fermeture de l'usine Luxfer à Gerzat (Puy-de-Dôme), l'État, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Clermont Auvergne Métropole ont trouvé un accord pour soutenir le projet de relance de l'entreprise.


Lorsque l'entreprise Luxfer a fermé ses portes le 5 juin 2019, 136 salariés sont restés sur le carreau et des dizaines d'emplois indirects ont été supprimés. Depuis, les manifestations se sont multipliées et les pouvoirs publics n'ont cessé de se battre pour trouver une solution qui puisse relancer la société spécialisée dans la production de bouteilles de gaz haute pression.

C'est chose faite ! L'État, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Clermont Auvergne Métropole ont signé un accord pour concrétiser la reprise de l'activité de Luxfer par Les Forges de Gerzat (société nouvellement créée) et le groupe Europlasma.

"Ce projet vise non seulement la production de corps creux destinés à différents secteurs d'activité, comme la santé, mais également la valorisation de matières premières issues notamment du traitement des déchets de l'industrie de l'aluminium", lit-on dans un communiqué commun.

Un projet à 100 millions d'euros


Chaque partie s'est engagée pour financer les près de 100 millions d'euros d'investissement que représente la création d'une nouvelle usine, sur la commune de Cébazat (Puy-de-Dôme).

"C'est quand même la reconnaissance de tout le travail qui a été fourni depuis trois ans. C'est la première bonne nouvelle depuis trois ans, donc forcément on est heureux de voir cette avancée et un futur plutôt sympa se dessiner", explique Axel Peronczyk, délégué CGT et représentant des ex-Luxfer.



Le groupe Europlasma intervient à hauteur de 25 millions d'euros en fonds propres mobilisés sur cinq ans et de 25 millions d'euros en dette privée ; l'État s'engage à hauteur de 4,5 millions d'euros et financera en dette une partie des investissements réalisés (soit 15 millions d'euros) ; la Région versera 3 millions d'euros et accompagnera Les Forges de Gerzat en matière de formation et de professionnalisation ; de son côté, Clermont Auvergne Métropole s'engage à financer à hauteur de 34 millions d'euros le foncier et la construction d'un bâtiment industriel ergonomique.

"Certaines productions seront un peu différentes et les machines seront complètement différentes, puisqu'on avait une usine qui avait 80 ans. Là elle sera neuve et beaucoup plus automatisée. Les anciens salariés de Luxfer ils ont le savoir-faire, la connaissance des produits, du métal et de la métallurgie. C'est toujours bien de se former et d'arriver dans de bonnes conditions dans cette usine qui sera toute neuve", ajoute le représentant des salariés.

À terme, la construction de ce nouveau site devrait offrir 200 emplois directs. Début des travaux de construction en 2023 pour un démarrage des activités en 2024.

Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole se félicite de cette "excellente nouvelle" :