SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CLERMONT-FERRAND : COUP DE CHAUD AUX URGENCES DU CHU MONTPIED

Mardi 23 Juillet - 11:40

Actu. locale


Mouvement de grève au CHU Montpied le 23 juillet 2019 - © Tiphaine Coulon / Radio Scoop
Une partie du personnel gréviste s'est rassemblée ce mardi 23 juillet pour dénoncer la dégradation des conditions de travail et le manque de moyens.


Le mouvement a débuté le 3 juillet, pour dénoncer le manque de moyens et la dégradation des conditions de travail au sein du service des urgences du CHU Montpied.

Un manque de lits et de personnel


Actuellement, entre 150 et 180 patients entrent chaque jour dans le service. Avec la vague de canicule, ce nombre devrait encore augmenter dans les prochains jours.

C'est donc pour donner l'alarme, avant que la situation ne soit totalement incontrôlable, que le personnel a décidé de se mobiliser.

"C'est une fatigue, et on subit de la violence, confie Laurence, infirmière de nuit dans le service. Et malgré toute notre bonne volonté, on n'a pas l'impression de faire un travail satisfaisant. Dans le même temps, on a l'impression que les pouvoirs politiques ne nous entendent pas".

A travers ce mouvement, le personnel pense aussi aux patients, souvent obligés d'attendre de longues heures sur un brancard, parce qu'il n'y a pas de places dans les autres services. "Ce n'est satisfaisant pour personne, résume Laurence. Ni pour le personnel soignant, ni pour les patients. Et ça va en s'aggravant".

Le mouvement entamé le 3 juillet va se poursuivre. Les grévistes estiment en effet que les propositions de la direction (une aide-soignante en renfort à partir de ce mardi 23 juillet, et une infirmière à partir du 29) ne sont pas suffisantes.