SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

"TOUT LE MONDE EST À FOND", MATHILDE UNE STÉPHANOISE DANS LA CARAVANE DU TOUR DE FRANCE

Vendredi 1 Juillet - 06:00

Sport


Tadej Pogacar - © Capture d'écran France Télévisions
Le départ de la 119e édition du Tour de France, c'est ce vendredi. Les coureurs s'élanceront depuis le Danemark. Comme elle le fait depuis 5 ans, Mathilde Farges, originaire de Saint-Étienne, sera sur la grande boucle avec la caravane.


Les amoureux de vélo sont dans le starting-block ! Le grand départ du Tour de France 2022, c'est aujourd'hui. La 119e édition débute à Copenhague, avec un contre-la-montre de 13 km dans la capitale danoise.

"Il y a de l'impatience ici"


Cette année, le Tour de France, ce sera sans Julian Alaphilippe, mais avec Tadej Pogacar, Primoz Roglic, Thibaut Pinot et évidemment Romain Bardet. Durant un petit mois (ndlr, 24 jours pour être exact), les cyclistes vont avaler des kilomètres. Ce sera aussi le cas des caravaniers, qui font le bonheur des spectateurs avant le passage des coureurs.

Comme depuis cinq ans maintenant, la Stéphanoise Mathilde Farges en fera partie. D'abord caravanière sous les couleurs de Mc Cain, elle représentera Leclerc cette année. Présente sur place au Danemark depuis mardi, elle a eu le temps de prendre le pouls avant le grand départ.

"J'ai l'impression que tout le monde est bien à fond. Il y a une vraie attente et de l'impatience ici. Depuis deux jours, on est vraiment dans les derniers préparatifs, on a hâte de commencer. Que l'aventure débute à Copenhague, dans un pays étranger, c'est un réel bonus. On sent déjà l'atmosphère du Tour de France dans les rues ici, surtout que le Danemark est un pays de vélo. On devrait retrouver beaucoup de monde autour des routes", confie-t-elle à Radio Scoop.

Garder de l'énergie pour tenir sur la longueur


Pour Mathilde, c'est aussi le début d'un long périple. "Le tour, c'est un marathon. Il ne faut pas tout donner tout de suite, sinon on ne tient pas les étapes qui suivent", sourit la jeune femme de 26 ans, qui attend avec impatience les 15 et 16 juillet prochains. "Passer dans ma ville avec la caravane du Tour, c'est un vrai bonheur. Il y aura mes amis et mes proches aux bords des routes. Même si ça va tellement vite, qu'on a à peine le temps de se voir", conclut-elle.

Le top départ pour la caravane, c'est ce vendredi à 14 heures 30. Le premier coureur s'élancera à lui à 16 heures pour le contre-la-montre.