SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

ASSE : LA PEUR DU "GRAND HUIT"

Dimanche 29 Novembre - 05:00

Football


Hamouma et ses coéquipiers n'ont pas trouvé la solution face à Marseille. Ils s'inclinent 2 à 0. - © Twitter ASSE
Saint-Étienne va peut-être battre un (triste) record ce dimanche soir. En cas de revers contre Lille (21 heures), l'ASSE portera à huit matchs sans série de défaite. Du jamais vu dans l'histoire du club.


Rien ne va plus chez les Verts, englués dans la pire spirale du club depuis 12 ans (sept défaites de suite en championnat également en 2008, série qui avait conduit à l'éviction de Laurent Roussey). Malgré tout, cette semaine, au lieu de se concentrer sur cette inquiétante méforme, le club a préféré s'occuper du dossier... Stéphane Ruffier, le gardien une nouvelle fois mis à pied. Une manière de faire diversion qui ne cache pas la réalité : l'ASSE est en grand danger.

Claude Puel l'admet, l'ASSE joue le maintien


Le derby (injustement) perdu à Lyon (2/1, le 8 novembre dernier) devait servir de base pour rebondir. Au Parc OL, l'ASSE a montré un joli visage. Tout le monde attendait une prestation similaire à Brest, pour enfin se relancer. À peine 40 minutes ont été suffisantes pour se rendre compte que la "sortie lyonnaise" n'était qu'un feu de paille. Pas de jeu, pas de réaction, l'ASSE s'est noyée en rade de Brest (défaite 4/1, il y a une semaine).

Alors qu'espérer ce dimanche, avant d'affronter le LOSC de Christophe Galtier, dauphin du PSG après 11 journées ? Compliqué d'être optimiste. Même s'il y a quelques (petites) raisons d'espérer. Cette saison, Lille n'a jamais gagné un match de championnat suivant un match de Coupe d'Europe en semaine (deux nuls et une défaite). Or, Lille a affronté le Milan AC (1-1) jeudi soir. L'ASSE disposera aussi pratiquement de toutes ses forces (seuls Panos Retsos et Kevin Monnet-Paquet sont absents ce dimanche).

"On a assez parlé, place au terrain"


Pour Mathieu Debuchy, la jeunesse de l'effectif n'est pas responsable de tous les maux.

"Il ne faut pas tout remettre sur la jeunesse non plus. Peut-être que certains ne sont pas encore prêts pour la Ligue 1. Mais nous aussi, anciens, nous avons notre part de responsabilité, en n'étant pas toujours à notre niveau. On est tous dans le même bateau. Et il faut une révolte de tout le monde. On a assez parlé, il faut assumer sur le terrain". Un discours de guerrier, enfin...

Même Claude Puel, qui tentait de ne pas dramatiser jusqu'ici, tire la sonnette d'alarme : "oui, on lutte pour le maintien. Et c'est une épreuve pour tout le monde. Mais quand on sortira de cette mauvaise passe, on sera plus fort. On doit être tous ensemble pour inverser la tendance. On doit revenir à des choses simples, basiques et construire notre remontée".

Et pourquoi ne pas débuter dès ce dimanche face à Lille, l'ancien club du capitaine et du manager des Verts ? ASSE - Lille : coup d'envoi à 21 heures à Geoffroy-Guichard.