SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[VIDÉO] TOUS LES SOIRS, IL ANNONCE LE COUVRE-FEU DÉGUISÉ EN GENDARME !

Samedi 20 Février - 08:00

Insolite


Eric Hervé, le faux gendarme qui annonce le couvre-feu - © Eric Hervé - Instagram
Un comédien déguisé en gendarme sillonne le village de Lampaul-Plouarzel dans le Finistère en vélo tous les jours pour annoncer le couvre-feu.


Eric Hervé un comédien de 46 ans, se fait passer pour un gendarme. Toutes ses activités professionnelles ont été annulées à cause de la crise sanitaire.

Tous les soirs à 17h30, il monte donc sur son vélo et parcourt les rues de son village Lampaul-Plouarzel pour annoncer le couvre-feu. « Ça va être tout noir ! », la phrase rendue célèbre par le film « RRRrrr !!! » d'Alain Chabat, Eric la scande tous les jours dans son mégaphone. Et la réponse est la même que dans le film...


L'homme n'a cependant pas caché son énervement quant aux restrictions de libertés imposées par le gouvernement durant le premier confinement. «Ca m'a énervé qu'on nous limite encore des libertés" explique-t-il. "Pendant le premier confinement, on n'avait pas le droit d'aller en bord de mer alors que c'est quelque chose... Pour dire que y'en a marre de ces décisions parisiennes qui nous imposent des choses qui n'ont pas lieu d'être ici, au fin fond du Finistère ».



La mascotte du village


Accueilli plutôt assez froidement au début, le village le connaît aujourd'hui très bien et les cris d'Eric Hervé sont devenus une habitude. « Les réponses ont augmenté de jour en jour. Et maintenant dans certains quartiers les gens m'attendent. C'est que du bonheur, et ça fait du bien ».

Les enfants et les habitants sont nombreux à l'accompagner et certains viennent parfois déguisés. « Ici les gens aiment bien se voir. Il y a une culture de la rencontre dans les bars. Forcément ça n'existe plus, et on voit bien que ça manque, parce que c'est la rencontre avec l'autre. »



Rappelé à l'ordre par la gendarmerie de Saint-Renan, il a dû toutefois modifier légèrement sa tenue afin de ne pas être confondue avec les vrais gendarmes. Ce dernier a récemment installé une "boîte à crieu » pour recevoir les messages des habitants qu'il lit désormais sur le marché de Lampaul-Plouarzel.