SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoie
  • Vienne
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

VIDÉOSURVEILLANCE : LES IMAGES DES GARES DE LA RÉGION EXPLOITÉES EN DIRECT

Lundi 17 Septembre - 13:00

Actualité


Caméra de vidéosurveillance
Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a annoncé ce lundi 17 septembre la création d'un centre de vidéosurveillance en commun pour l'ensemble des gares de la région. Situé à la gare de la Part-Dieu (Lyon), il sera opérationnel d'ici à la fin de l'année.


"C'est une première en France". Laurent Wauquiez a fait connaître ce matin devant la presse la création du premier centre ferroviaire de vidéosurveillance régional du pays. Situé à la Part-Dieu, il traitera en temps réel les images de l'ensemble des caméras installées dans les gares de la région.

"Seule la RATP (Régie autonome des transports parisiens) a un équipement similaire mais celui là est plus moderne. En Europe, une dizaine d'équipement de ce genre qui existe" a indiqué le président de région. Caméras HD, zoom ultra-puissant, la région veut gagner du temps sur "l'analyse des images" et la coordination "des moyens d'intervention" en cas de délit.

Un système de suivi de personne en fuite et de l'intelligence artificielle


Laurent Wauquiez a à cette occasion expliqué que "le logiciel permet notamment de suivre un individu en fuite, caméra après caméra". Reste toutefois en suspend l'obtention des autorisations législatives et en particulier de la CNIL, la commission nationale de l'informatique et des libertés. Sur cette question Laurent Wauquiez s'est montré évasif, indiquant "qu'un travail est mené avec les autorités de police ferroviaire".

La région assure vouloir même "aller plus loin" : "ce qu'on voudrait aussi, c'est utiliser des logiciels un peu plus sophistiqués d'intelligence artificielle qui nous permettrons de mieux protéger nos voyageurs" a affirmé le président Les Républicains.