SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

VERS UNE HAUSSE DES PRIX POUR LES FOURNITURES SCOLAIRES ?

Mercredi 6 Juillet - 05:30

Actu. locale


Des fournitures scolaires - © CC
La rentrée scolaire pourrait coûter plus cher aux familles cette année. Certains articles sont plus concernés que d'autres par des hausses de prix, qui risquent de s'intensifier au fil des mois.


Entre les problèmes d'approvisionnement du papier depuis la Chine et la hausse des coûts de l'énergie en lien avec la guerre en Ukraine, c'est une conséquence attendue : les prix des fournitures scolaires augmentent. D'ici à la rentrée, le prix des feuilles pourrait s'accroître de 15%, de 20% pour les cahiers ou encore, de 40% pour les calculatrices.

"On a été obligé de commander plus tôt"


La rentrée pourrait ainsi coûter 516 euros par enfant contre 462 euros en 2021, d'après une étude réalisée auprès de 775 parents par l'Institut Générations & Co, pour l'organisme "Approuvé par les familles". Ainsi, 46% des parents interrogés déclarent qu'ils vont rencontrer des difficultés à absorber cette augmentation.

"Pour l'instant, on est sur des hausses qui sont autour de 3% sur les achats scolaires", explique Carole Chateau, gérante de la Papéthèque à Lyon. "C'est surtout sur le papier que ça se ressent. Ce qui est étonnant cette année, c'est qu'on se retrouve limité sur les quantités. On ne peut pas commander 300 ramettes de papiers, on est obligé d'en commander que 100... Pour certains produits, on a été obligé de commander plus tôt pour éviter les hausses du 1er juillet."

Des remises sont proposées aux clients sur les listes scolaires, pour essayer de compenser les hausses de prix. Difficile pour l'heure de savoir quel en sera l'impact, les ventes de fournitures scolaires représentent 20% du chiffre d'affaires de la papeterie. Et d'après les principaux vendeurs de feuilles et de cahiers, les hausses pourraient être encore plus importantes à la rentrée 2023.

Face à cette situation, la FCPE a demandé à ce que l'allocation de rentrée scolaire (entre 376 et 411 euros selon l'âge de l'enfant) soit revalorisée et indexée sur l'inflation. Et qu'elle soit versée en juillet plutôt qu'à la mi-août, pour permettre aux parents de faire leurs achats le plus tôt possible, tant que les prix n'ont pas encore trop augmenté. Cette année, l'allocation a été revalorisée de 1.8%.