SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UNE VIDÉO CHOC SUR L'ÉLEVAGE DE POULETS EN AUVERGNE

Jeudi 9 Mai - 08:15

Actu. locale


Vidéo choc de L214 dans un élevage intensif de poulets dans le Puy-de-Dôme - © L214
L'association a mis en ligne une nouvelle vidéo choc, tournée dans un élevage intensif de poulets à Solignat, dans le Puy-de-Dôme.


Les images ont été tournée au mois d'avril dans un exploitation de Solignat. L'association L214 veut dénoncer les conditions d'élevage.

22 poulets par m²


Les 50 000 poulets sont répartis dans deux bâtiments. Ils sont entassés à plus de 22 par m². Ils ne verront jamais la lumière du jour et ne sortiront que pour partir à l'abattoir.

Les images sont à voir ici

Selon L214, cet élevage est associé à Axereal, société coopérative agricole, poids lourd de l'agroalimentaire.

Leur litière n'est jamais changée, les excréments s'accumulent, libérant de l'ammoniac et du CO2 qui peuvent engranger de graves problèmes de santé. Selon l'association, les animaux souffrent de "brûlures de la peau, blessures, problèmes respiratoires, fragilités osseuses, difficultés à se mouvoir".

"Des poulets qui meurent de faim et de soif"


"Peinant à se tenir sur leurs pattes, certains ne peuvent même plus atteindre les mangeoires et les abreuvoirs. Il en est de même pour les plus faibles, ne grandissant pas aussi rapidement que leurs congénères : ils mourront de faim et de soif."

Sur les images, on voit les poulets attrapés brutalement par les pattes, jetés dans les caisses de transport pour être emmenés vers l'abattoir.

L'exploitant veut porter plainte


Philippe Mallet, gérant de l'exploitation incriminée, s'est dit "scandalisé" par l'intrusion dans son bâtiment et a annoncé son intention de porter plainte.

"On ne rentre pas chez les gens comme ça, ils ont laissé une caméra dans le bâtiment pendant au moins une semaine, on vient de trouver le support de la caméra", a-t-il déclaré, sans souhaiter faire plus de commentaires dans l'immédiat sur les accusations de l'association.


D'après Sébastien Arsac, cofondateur de l'association L214 : "Cette nouvelle enquête montre que même en Auvergne, où on pourrait s'attendre à ne trouver que des élevages en plein air, il existe des élevages intensifs où sont entassés des dizaines de milliers de poulets dans des bâtiments fermés, à plus de 22 par m2. Aujourd'hui en France plus de 8 poulets sur 10 vivent dans ces conditions."

L'association appelle à signer un manifeste contre l'élevage intensif.