SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UNE CAMPAGNE POUR PRÉVENIR LES RISQUES DES MÉDICAMENTS PENDANT LA GROSSESSE

Dimanche 13 Juin - 06:00

Actu. locale


Pictogramme d'interdiction sur une boite de médicaments interdits pendant la grossesse - © Valentin Chenard
L'Agence Nationale du Médicament a lancé début juin une campagne pour alerter et réduire les risques liés aux médicaments pris pendant la grossesse.


Attention aux médicaments pendant la grossesse ! Selon l'Agence Nationale du Médicament, seules trois femmes sur dix se déclarent suffisamment informées sur les risques liés aux médicaments pendant la grossesse. Depuis début juin, une campagne de prévention a donc été lancée.

Prise de médicaments, arrêt des traitements : éviter toute automédication


Certains médicaments, même ceux en libre-service, peuvent comporter des risques pour l'enfant à naître. Une automédication peut être dangereuse pour le bébé : il existe encore des malformations à cause de certains médicaments pris pendant la grossesse.

"À partir du moment où les femmes enceintes doivent prendre un médicament, il faut absolument se renseigner pour savoir s'il est utilisable pendant la grossesse que ce soit auprès d'un pharmacien, d'une sage-femme ou du médecin traitant. Il ne faut jamais prendre un médicament sans avoir demandé un avis et être sûr qu'il est complètement inoffensif ", explique Nadège Billet-Delauney, sage-femme à Lyon.

Le conseil est aussi valable pour les traitements en cours. Avant de l'arrêter et de changer les doses prescrites, il faut se renseigner pour éviter de perdre les bénéfices du traitement ou de voir réapparaitre des symptômes susceptibles de mettre en danger la santé de la femme enceinte comme celle du bébé.

Un exemple type : l'ibuprofène


"Il y'a un médicament récurrent, c'est l'ibuprofène. Les femmes s'en servent souvent pour les douleurs de règles par exemple. On en a toujours dans la pharmacie et pourtant, il est contre indiqué pendant la grossesse. Mais comme c'est un médicament en vente libre, qu'on prend assez souvent et assez facilement, il faut se dire que non, c'est vraiment interdit pendant la grossesse, même si j'en ai pris pendant des années avant et que c'est un médicament que je connais", ajoute-t-elle.

Les médicaments de la classe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l'ibuprofène ou l'aspirine ne doivent en effet jamais être pris après le 5e mois de grossesse.

Depuis 2017, deux pictogrammes d'interdiction et de mise en garde pour les femmes enceintes ont par ailleurs été apposés sur les boites de médicament.
Pictogrammes pour femme enceinte sur les boites de médicaments © ANSM




Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)