SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

"SUPRÊMES" : UN BIOPIC SUR NTM QUI N'OUBLIE PAS LE CONTEXTE SOCIAL

Dimanche 28 Novembre - 06:55

Actu. locale


La réalisatrice du film, Audrey Estrougo et l'acteur Théo Christine, dans le rôle de Joey Starr
Sorti le 24 novembre dernier, le biopic sur le groupe de rap culte NTM, "Suprêmes" a été en partie tourné dans la Région.


Une idée sortie pour ce dimanche et c'est au cinéma que ça se passe avec un film tourné en partie dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le Biopic "Suprêmes" est en salles depuis mercredi : il retrace les jeunes années du groupe culte NTM composé de Joey Starr et de Kool Shen, le rap étant un mouvement musical jusqu'à alors inconnu en France en 1988.

Une célébrité dépendante du contexte social


Peu de temps après la création du groupe, le 6 octobre 1990, un jeune du Quartier du Mas du Taureau à Vaulx-en-Velin perd la vie à moto, percuté par une voiture de police. S'en suivent des émeutes dès le soir même, de violents affrontements éclatent entre les jeunes de cette banlieue lyonnaise et la police.

Et c'était avant tout l'objectif de la réalisatrice Audrey Estrougo : ne pas centrer le film que sur la célébrité des deux rappeurs, mais bien sur le contexte social de l'époque. "C'est pour ça que c'est cette période-là qui m'a intéressée et pas une autre, c'est-à-dire que leur premier album sort au moment où il y a toutes ces émeutes successives. Ces revendications qu'on connait maintenant très bien aujourd'hui étaient nouvelles pour une partie de la population française, et eux sont arrivés à ce moment-là", explique la réalisatrice.

"C'est terrible parce qu'on a préféré leur taper dessus, et les donner responsables d'une problématique qui ne les concernait pas forcément. Les médias et les politiques, pour donner une réponse aux sociétés qui brûlent disent 'c'est normal, quand on écoute NTM, on ne peut que vouloir mettre le feu à la banlieue' ", ajoute Audrey Estrougo.

Plusieurs scènes ont par ailleurs été filmées à Villeurbanne, dans le Rhône, au CCO et à la résidence Saint André, mais aussi dans l'Ain, à Confrançon près de Bourg-en-Bresse. Efficace, rythmé et très bien joué, Suprêmes est à retrouver depuis mercredi 24 novembre dans les salles obscures.