SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

REPRISE D'ACTIVITÉ POUR LES STATIONS THERMALES AUVERGNATES

Mardi 7 Juillet - 05:45

COVID-19


Les stations auvergnates représentent 10% du marché français du thermalisme - © Marielsa NIELS
Alors que le début de saison a été retardé par la crise sanitaire et le confinement, les thermes rouvrent leurs portes dans les stations thermales d'Auvergne Rhône-Alpes.


C'est près de Clermont-Ferrand, à Royat, que l'activité thermale s'est relancée le 29 juin. Depuis les thermes ouvrent peu à peu leurs portes, avec un protocole sanitaire strict.

Le nombre de curistes limité


À Néris-les-Bains, la réouverture s'est faite ce lundi 6 juillet. Ici tous les soins ont été maintenus, mais la circulation des curistes a été repensée.

Et même si le personnel et les curistes doivent porter un masque, la direction a décidé de limiter le nombre de curistes accueillis chaque jour.

"Nous avons 180 curistes pour la semaine qui vient, explique le directeur-adjoint des thermes de Néris, Jean-Jacques Many. Nous allons monter progressivement en charge pour atteindre 550 curistes fin juillet, et nous avons limité volontairement la fréquentation de l'établissement thermal à 650 personnes. Par rapport à l'habitude, elle est donc réduite de 200 personnes".

Fréquentation divisée par 2


La saison a été prolongée jusqu'au 5 décembre, mais la fréquentation des thermes en 2020 sera tout de même beaucoup moins importante que les années précédentes.

"Nous tablons sur une saison avec une fréquentation de 3000 curistes, détaille Jean-Jacques Many. Les saisons précédentes elle était plutôt comprise entre 7000 et 7500 curistes".

Les salariés des thermes ont tous été conservés, mais ils travailleront à temps partiel jusqu'à la fin de l'année. Les investissements pour les deux prochaines années sont aussi compromis.