SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON INTERDIT LES TROTTINETTES ÉLECTRIQUES SUR LES TROTTOIRS ET LES BERGES DE SAÔNE

Mercredi 8 Mai - 16:30

Actu. locale


A Lyon, les trottinettes en libre service ne résistent pas aux bourrasques de vent - © Radio Scoop Céline Boucharlat
Le maire Gérard Collomb a pris un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des trottinettes électriques à Lyon.


Depuis la montée en puissance des trottinettes électriques en milieu urbain, un certain flou règne, quand à leur utilisation, sur la chaussée ou les trottoirs. Le gouvernement a annoncé qu'un décret entrerait en vigueur en septembre. En attendant, Gérard Collomb "a donc fait le choix de réglementer la circulation et le stationnement de ces engins", selon le communiqué de presse de la Ville.

Trottoirs et berges de Saône : c'est non !


Si "les engins de déplacement personnels motorisés tels que les trottinettes électriques" sont considérés comme "des alternatives intéressantes à la voiture individuelle", force est constater, selon la Ville, qu'ils sont "la source de nombreux conflits d'usage, principalement avec les piétons".

Par conséquent, la Ville de Lyon a choisi d'interdire la circulation avec une trottinette électrique sur les trottoirs et les Berges de Saône.

Stationnement toléré, sous conditions


Le stationnement sera autorisé sur les trottoirs "mais uniquement s'il ne constitue pas une gêne aux piétons, aux personnes à mobilité réduite, ainsi qu'à l'activité des commerces ou des marchands forains".

L'usager qui ne se conforme pas à ces nouvelles règles encourt une amende de 38 €.

D'autres mesures en chantier


La Ville a déjà adopté une charte de bonne conduite et a instauré d'une redevance d'occupation du domaine public soumis au prochain conseil municipal (30€ par trottinette et par an, pour chaque opérateur ?).

Des opérateurs ont également proposé des initiatives, de leur côté : restriction des zones de circulation et de stationnement, limitation des vitesses dans les zones piétonnes, création d'emplacements de stationnement virtuels.