SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

GRAND LYON : L'ANNEAU DES SCIENCES POUR EN FINIR AVEC LES EMBOUTEILLAGES ?

Mardi 10 Décembre - 16:18

Actu. locale


Le projet d'anneau des sciences. - © Grand Lyon
Le projet n'est pas nouveau, mais le calendrier s'accélère. Les travaux pour construire un nouvel axe autoroutier de 15 kilomètres à l'Ouest de Lyon pourraient commencer dès 2022.


C'est l'une des solutions avancées pour mettre fin aux embouteillages sur l'axe A6 / A7. Un axe autoroutier qui relierait Tassin-La-Demi-Lune à Saint-Fons, pour boucler le périphérique à l'Ouest de l'agglomération lyonnaise. Ce mardi matin, Gérard Collomb a une fois encore défendu ce projet de taille qui ne fait pas l'unanimité.


Écarter les voitures du centre-ville


Pollution sonore, pollution de l'air : les bouchons quotidiens le long des quais du Rhône sont clairement dans le viseur. "L'anneau des sciences permettrait de réduire la congestion des voitures en plein centre-ville et la pollution qui va avec", avance Gérard Collomb. "L'axe A6 / A7 , c'est 115 000 véhicules par jour, et les chiffres vont en grandissant", poursuit le maire de Lyon.

Une fois la circulation réduite, les quais du Rhône pourraient se transformer en "boulevard urbain", avec des aménagements paysagers et plus de place pour les piétons.

Moins de pollution dans le centre de Lyon ? "Peut-être, mais si c'est pour repousser le problème sur les villes où passera l'anneau des sciences, je ne vois pas l'intérêt", dénonce Valentin Borgès, militant écologiste opposé au projet. "Quand bien même 80% des voies seraient enterrées, ça ne résout rien. Avec un réseau de bus, de tram, on peut très bien s'en passer."

Ce à quoi les défenseurs du projet répondent que d'ici 2030, les voitures seront bien moins polluantes qu'aujourd'hui, la question de la qualité de l'air ne se posera donc pas dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui.

Sept portes reliées au réseau de transport en commun


L'anneau des sciences, bouclage du périphérique côté Ouest, serait ponctué de 7 grandes portes où seraient aménagés des parkings relais. Des échangeurs autoroutiers qui ont vocation à se rattacher à terme, au réseau de transport en commun lyonnais :

- Porte de Valvert
- Porte des Trois Renard
- Porte d'Alaï
- Porte de Beaunant
- Porte des Hôpitaux
- Porte de la Saulaie
- Porte de Saint-Fons

Les bus qui circuleront sur l'anneau des sciences permettront d'y transporter plus facilement les vélos, "au cours du prochain mandat, nous améliorerons aussi le maillage des pistes cyclables", ajoute Gérard Collomb.

Pour l'équipe du maire de Lyon, candidat à la présidence de la Métropole en mars prochain, l'anneau des sciences est aussi un enjeu économique. "On ne peut pas vouloir attirer des entreprises à Lyon sans avoir un réseau routier adapté", note Anne-Sophie Condemine, porte-parole de la campagne de Grérard Collomb.

Métro E et navettes fluviales


Fouzia Bouzerda, co-directrice de la campagne, met en avant la "complémentarité" de l'anneau des sciences avec les transports en commun. "L'enjeu, c'est d'offrir des points de connexion partout où c'est possible pour permettre aux gens de poser leur voiture et de continuer en transport", explique la présidente du Sytral.

Plusieurs grands projets du Sytral sont par ailleurs en cours : la ligne de métro E qui relierait Bellecour au quartier d'Alaï mais aussi le développement du transport fluvial avec des navettes plus performantes pour transporter les passagers sur le Rhône et la Saône.



Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)