SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoie
  • Vienne
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

DEUX ANS APRÈS LA MORT D'IRIS ET WARREN À LYON, LE CRI D’ALERTE DE LEURS MÈRES

Jeudi 16 Mai - 16:00

Société


Hommage à Iris et Warren - © Radio Scoop
En août 2022, Iris et Warren perdaient la vie sur une trottinette, renversés par une ambulance à Lyon. Presque deux ans après le drame, les mères des deux adolescents interpellent les élus sur la sécurité de la circulation à Lyon.


Prendre la parole pour qu'un tel drame ne se reproduise jamais.

Le 22 août 2022, Iris et Warren, deux adolescents de 15 et 17 ans, étaient renversés quai Maréchal Joffre, à Lyon, par une ambulance, alors qu'ils circulaient à trottinette.

Un accident mortel qui avait suscité l'émotion dans la capitale des Gaules et qui avait surtout posé la question de la sécurité des usagers de la route dans la ville.

La Ville et la Métropole de Lyon interpellées


Après presque deux années de deuil et de silence, les mères d'Iris et de Warren ont pris la parole dans une lettre ouverte publiée jeudi 16 mai. Elles y interpellent la Ville et la Métropole de Lyon sur la dangerosité de la circulation à Lyon.

Laure Cédat, la maman d'Iris, s'est confiée à Radio SCOOP, avec la volonté d'alerter les élus :

"Si aujourd'hui on prend la parole, c'est parce qu'on pense qu'il y a danger. Il y a danger sur certaines voies de circulation à Lyon. Nous en connaissons la dangerosité, puisque nos enfants y sont morts."

"Il faut que la mort de nos enfants serve à quelque chose"


Laure Cédat habite le quartier Saint-Georges (5e arrondissement) depuis des années.

En avril dernier, lorsqu'elle découvre un nouvel aménagement mis en place quai Fulchiron (près de la Saône), elle prend conscience qu'il faut "donner l'alerte".

"Alors même qu'il y a sur le trottoir une voie sécurisée pour les vélos, je m'aperçois que désormais, il y a une voie pour les voitures et une autre voie de circulation qui autorise les vélos à circuler avec les bus. (...) Ce fut un choc. Là, je me suis dit, on se doit de donner l'alerte. Il faut que la mort de nos enfants serve à quelque chose."

En parallèle de leur lettre ouverte, les deux mamans ont également lancé une pétition en ligne pour dénoncer "la dangerosité des voies de circulation" à Lyon.