SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CLERMONT-FERRAND : UNE UNITÉ POUR MIEUX SOIGNER LES ADOLESCENTS MALADES DU CANCER

Lundi 15 Février - 05:00

Actu. locale


Le CHU Estaing, hôpital de Clermont-Ferrand. - © Service Communication & Culture – CHU de Clermont-Ferrand
Baptisée Maya, cette unité spécialisée s'adresse aux jeunes âgés de 15 à 25 ans qui suivent un traitement contre le cancer. Avec des objectifs précis : leur garantir le meilleur traitement possible et leur venir en aide avec ce qu'on appelle des soins supports.


Ce ne sont des plus des enfants, mais ils ne sont pas encore totalement adultes. C'est pour venir en aide aux patients âgés de 15 à 25 ans et touchés par un cancer que des unités spécialisées ont été crées dans les CHU français.

Il y en a quatre en Auvergne Rhône-Alpes : à Lyon, Saint-Étienne, Grenoble et Clermont-Ferrand.

Pas de prise en charge directe des patients


À Clermont-Ferrand, cette unité spécialisée, baptisée Maya, est hébergée à l'hôpital Estaing. Mais elle intervient dans les quatre département de l'ancienne région Auvergne.

Les soignants n'interviennent pas directement dans les services, mais ils viennent en appui des équipes locales. "Dans cette tranche d'âge, entre 15 et 25 ans, on s'assure que les décisions thérapeutiques soient prises en charge conjointement par un médecin oncologue adulte et par un pédiatre, précise le professeur Justinya Kanold, qui dirige l'unité, car les pathologies sont vraiment à cheval entre les pathologies pédiatriques et adultes".

Mais les équipes de Maya interviennent aussi sur la question de soins supports, par exemple des soins esthétiques pour les jeunes femmes qui perdent leurs cheveux à cause des traitements.

Plus récemment, l'équipe a conseillé le service de cancérologie du CHU Montpied, qui ne savait pas comment réagir face à une jeune femme qui voulait emporter une peluche avec elle en chambre stérile. Les soignants des services de pédiatrie, plus habitués à ces questions-là, ont pu renseigner leurs collègues.

En 2021 l'accent sera mis sur le sport adapté. Un intervenant a été recruté pour coordonner les programmes dans tous les centres hospitaliers auvergnats, pour pouvoir proposer des séances plus adaptées à ce public adolescent. Un financement de 30 000 euros de la Ligue contre le cancer du Puy-de-Dôme va permettre la réalisation de ce programme.

Chaque année, 60 nouveaux patients intègrent l'unité Maya. En tout, ils sont 250 à être suivis dans ce cadre dans les quatre départements de l'ancienne région Auvergne.