SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES : QUELS SONT LES HÔPITAUX OÙ L’ON EST LE MIEUX SOIGNÉ ?

Vendredi 23 Aout - 06:00

Actu. locale


L'entrée du CHU gabriel-Montpied à Clermont-Ferrand - © Tiphaine Coulon / Radio Scoop
Comme chaque année, l'hebdomadaire Le Point a publié son classement des 50 meilleurs hôpitaux français. En 2019, six établissements de la région Auvergne-Rhône-Alpes figurent dans le top 50. Sur le podium, on retrouve les CHU de Bordeaux, Lille et Toulouse.


"Contrairement à ce que beaucoup disent, on doit être fier de notre système de santé". Journaliste au Point et co-auteur de l'enquête publiée mercredi, François Malye ne mâche pas ses mots lorsqu'il s'agit de parler des hôpitaux et des cliniques en France.

Avec Jérôme Vincent, il a élaboré un classement des meilleurs hôpitaux français en fonction de chaque spécialité médicale et chirurgicale. Ils ont croisé leur enquête avec les résultats de questionnaires envoyés à plusieurs centaines d'établissements hospitaliers, et comportant près de 250 questions "extrêmement précises". Au total, 307 hôpitaux et 352 cliniques ont répondu. 76 disciplines médicales ont ainsi été traitées.

Plusieurs établissements de la région dans le palmarès

Pour cette cuvée 2019, pas moins de six hôpitaux d'Auvergne-Rhône-Alpes figurent dans le top 50. Au classement général, le CHU de Clermont-Ferrand prend la 16e place, en étant notamment performant dans la chirurgie des artères (14e). De son côté, le CHU de Saint-Étienne s'empare de la 22e position, en se distinguant aussi dans la rhumatologie (7e).

Pour François Malye, ces deux villes "sont limitées dans leurs spécialités parce qu'elles sont plus petites mais les soins qu'on y reçoit sont de très grande qualité. Il y a des points forts dans ces établissements qui sont liés à leur histoire, comme, par exemple, le service d'orthopédie à Saint-Étienne, développé grâce au football".

Les hôpitaux lyonnais bien placés

Les hôpitaux du Rhône ne sont pas en reste, puisque deux d'entre eux figurent dans le classement général. Les hôpitaux Est de Lyon prennent la 17e place et le CH Lyon-Sud de Pierre-Bénite entre en 24e position.

Ce dernier s'en sort avec les honneurs en ce qui concerne le traitement du cancer de la peau (1er) et de la thyroïde (2e). Et même s'il n'apparait pas dans le top 50 général, l'hôpital Femme-Mère-Enfant de Bron se distingue aussi en pédiatrie (3e), dans le domaine du cancer des os (9e) et des tumeurs cérébrales chez l'enfant et l'adolescent (11e).



"J'ai été épaté du niveau des hôpitaux lyonnais, et puis il faut bien dire qu'il y a eu une révolution. Les Hospices Civiles de Lyon ont été en déficit, puis ont remonté la pente au niveau financier. Même si cela ne s'est pas passé sans heurts avec les syndicats", constate le journaliste du Point.
"Lyon est une place historique de la médecine française, la ville est entrée dans une nouvelle phase qui pour moi, est très positive".

Huit cliniques mises à l'honneur

Enfin huit établissements de la région sont dans le tableau d'honneur des 50 meilleures cliniques de France. L'hôpital privé Jean Mermoz, à Lyon, figure en 5e position. La clinique La Chataigneraie, à Beaumont, dans le Puy-de-Dôme est 8e. Il y a aussi l'hôpital privé de la Loire à Saint-Etienne (22e), le Médipôle Lyon-Villeurbanne (27e), l'Infirmerie protestante de Lyon, à Caluire-et-Cuire (29e), la clinique Belledonne, à Saint-Martin d'Hères (34e), la clinique du Parc, à Lyon (39e) et la clinique de la Sauvegarde, à Lyon (47e).

►Actualité locale

[VIDÉO] Lyon : dans les coulisses de la pharmacie centrale des HCL

La pharmacie centrale des Hospices civils de Lyon...