SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES : À 8 MOIS, ELLES SE BATTENT CONTRE UNE LEUCÉMIE

Mercredi 3 Mars - 06:00

Actu. locale


Grégory et Marion, les parents de Lou et Elena - © Tiphaine Coulon
Elena et Lou sont nées le 11 juin 2020. Mais depuis le mois d'octobre, ces petites jumelles originaires de Haute-Loire sont hospitalisées à Clermont-Ferrand, au CHU Estaing.


Elena et Lou ont huit mois et elles sont toutes les deux atteintes d'une leucémie. Les deux diagnostics ont été posés à quelques jours d'intervalle, en octobre dernier.

Un gros élan de solidarité


Elena a débuté la première les séances de chimiothérapie, suivie quelques semaines plus tard par sa sœur. Un donneur de moelle osseuse compatible a longtemps été recherché, sans succès. Mais Lou et Elena devraient tout de même pouvoir être greffées, comme se réjouit Marion, leur mère, "vous les verriez dehors, vous ne sauriez même pas qu'elles sont malades. Elena a commencé il y a une semaine un nouveau traitement et sa sœur vient de le débuter. Ils ont trouvé deux organes (des cordons ombilicaux) compatibles pour nos filles... donc ouf".

Impossible pour le moment de donner une date pour ces greffes, car les médecins doivent prendre en compte l'évolution de la maladie et la réaction des fillettes aux traitements. En attendant, leur situation a fait naître un élan de solidarité énorme, mais cela n'a pas suffit. Aujourd'hui, Marion, la mère de Lou et Elena, se bat pour sensibiliser au don et que le plus grand personnes possibles s'inscrivent sur le fichier des donneurs.



Encourager les personnes à donner


"Certains parents nous disent, "vous êtes super courageux", mais on n'est pas courageux, on le fait pour nous mais possiblement pour eux aussi. On reçoit des messages de personnes qui veulent donner, savoir si elles sont compatibles avec nos filles. Mais quand on explique que le don de moelle est anonyme, ils ne donnent pas. Ils ne se rendent pas compte mais ça fait mal, c'est une chance pour d'autres personnes qui s'envole", déplore Marion.

À propos de générosité, des agriculteurs de Haute-Loire, dont est originaire la petite famille, touchés par cette histoire se sont mobilisés. Un couple de Chanteuges a décidé de reverser une partie de ses ventes à l'association créée par Grégory et Marion. D'autres ont suivi le mouvement et vous pouvez retrouver les produits ici, pour vous aussi entrer dans cette danse de la solidarité.