SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LES VERTS RATENT LEUR ENTRÉE DEVANT LEURS SUPPORTERS

Dimanche 18 Aout - 16:54

Football


Wahbi Khazri - © ASSE
Suite et fin de la 2e journée de Ligue 1 ce dimanche. Pour la première à domicile de la saison, les Verts ont fait un match nul cet après-midi contre Brest (1-1).


Comme face à Dijon, les Verts ont démarré tambour battant. Sur un joli coup franc de Boudebouz, Debuchy envoyait une tête piquée juste à côté du but brestois (10e). Cinq minutes plus tard, c'est encore de la tête, qu'Aholou cette fois, manquait de peu le cadre.

Saint-Étienne surpris

En face, les Brestois, bien regroupés en défense ne procédaient que par contre-attaques rapides. Peu avant la demi-heure de jeu, sur un petit festival dans la surface de réparation, Khazri buttait finalement sur une forêt de jambes bretonnes (28e).

Mais ce sont les Bretons qui ont mieux terminer le 1er acte. Par deux fois, les poteaux ont sauvé les Verts juste avant la pause (41e puis 42e). Et finalement, le verrou stéphanois a craqué dans le temps additionnel. Bien servi en retrait, Faussurier a trompé Ruffier d'une belle frappe croisée. Saint-Étienne rentrait à la pause en étant mené au score.

La réaction des Verts

Des le début de la seconde période, les Verts ont tenté d'appuyer. Un missile de Bouanga a d'abord flirté avec la lucarne brestoise (50e). Le Gabonais a ensuite vu sa frappe un peu trop écrasée, repoussée par un défenseur breton (55e).



Et puis plus rien jusqu'à la 75e minute... Et un incroyable manqué de Bouanga, seul aux 6 mètres, qui a buté sur le gardien brestois. Quelques minutes plus tard, sur un bon centre de Nordin, c'est Beric qui rata son contrôle à quelques mètres de la cage brestoise.

Heureusement à force de pousser, les Stéphanois ont fini par être récompensé. Bouanga, malheureux jusque là, marqua en deux temps, d'un pointu (1-1, 83e).