SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

INCIDENTS FACE À AUXERRE : L'ASSE FIXÉE SUR SON SORT CE JEUDI

Jeudi 23 Juin - 11:42

Football


Les supporters stéphanois envahissent la pelouse de Geoffroy-Guichard après le barrage ASSE-Auxerre - © Gaëtan Barralon
Moins d'un mois après les violents débordements qui ont éclaté au stade Geoffroy-Guichard dans la foulée de la relégation de l'AS Saint-Étienne en Ligue 2, le 29 mai dernier, la commission de discipline de la LFP dévoile, ce jeudi 23 juin, les sanctions à l'encontre du club stéphanois.


Des supporters aux dirigeants, en passant par les joueurs et les partenaires, on retient son souffle ce jeudi 23 juin, à Saint-Étienne.

Et pour cause : la commission de discipline de la Ligue de football professionnel rend sa décision sur les incidents qui ont éclaté au stade Geoffroy-Guichard, dimanche 29 mai, à l'issue du barrage entre l'ASSE et l'AJ Auxerre, précipitant les Verts en Ligue 2.

Retrait de points ? Délocalisation ?


Entre envahissement de terrain, tirs à bout portant de fumigènes en direction des vestiaires et de la tribune officielle, dégradations également de matériel, tentatives d'intrusions dans le stade après la rencontre, les images avaient choqué, avec notamment des sièges enflammés au borde de la pelouse.

Et l'addition est déjà salée : plus de 500.000 euros de dégâts concernant les panneaux publicitaires en led, 80.000 euros de plus selon Saint-Étienne Métropole pour d'autres dégradations.

Plusieurs plaintes ont ainsi été déposées. Mais en attendant les avancées judiciaires, c'est donc la commission de discipline de la LFP qui va dévoiler les premières sanctions dans ce dossier.

Amende (très) salée, retrait de points (ferme ou avec sursis), délocalisation de matchs (pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois) : l'ASSE risque gros dans ce dossier. La réponse est attendue en fin de journée.