SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[VIDEO] ELLE TOUSSE VOLONTAIREMENT SUR LE CHAUFFEUR UBER ET RISQUE 20 ANS DE PRISON

Lundi 22 Mars - 13:00

Buzz


Arnai Kimiai, à droite s'en est prise au chauffeur du Uber - © Capture d'écran - Instagram dionlimtv
Une femme a refusé de mettre son masque en prenant un Uber et a toussé sur le chauffeur. Elle risque une lourde peine pour cela.


La scène s'est déroulée le 7 mars dernier à San Francisco. Trois jeunes femmes montent dans un des nombreux Uber de la ville et refusent de respecter les règles sanitaires. La situation dégénère alors très rapidement. L'une d'entre elles, Arna Kimiai, refuse de porter son masque alors que le chauffeur, Subhakar Khadka le lui demande. Elle se met à l'agresser verbalement et à lui tousser volontairement dessus.



Arna Kimiai a été rapidement imitée par Malaysia King, la deuxième passagère. Dans la vidéo, postée sur Instagram, on voit la passagère de gauche, se vanter d'avoir la Covid-19 en rigolant avant de se forcer à tousser en enlevant son masque.

Arna s'est, quant à elle, montrée beaucoup plus agressive : "Qu'est-ce que tu vas faire ?", demande-t-elle au chauffeur avant de lui prendre son téléphone. La jeune femme ne va pas s'arrêter là et va même arracher le masque que porte le chauffeur, qui réussit à le reprendre, ainsi que le téléphone. Il leur demande alors de sortir du véhicule.

Jusqu'à 20 ans de prison


Arna Kimiai s'est rendue à la police de San Francisco peu de temps après la publication de la vidéo. Incriminée par Subhakar Khadka, elle risque jusqu'à 20 ans de prison pour coups et blessure sur un employé des transports en commun ainsi que de violation de l'obligation de porter le masque dans l'État de Californie.

Elle a essayé de s'expliquer via un live Instagram indiquant que " 75%" des personnes qu'elle connaissait auraient "agi pareil".

Malaysia King, quant à elle, a été accusée d'avoir utilisé un produit chimique caustique et d'avoir porté des coups, ainsi que de complot ayant pour objectif de commettre un crime. Elle a été arrêtée le 9 mars alors qu'elle tentait d'utiliser une fausse pièce d'identité.

Le chef de la police de San Francisco, Tracy McCray s'est exprimé sur l'incident : "Le comportement filmé montre un mépris pour la sécurité et le bien-être d'un travailleur des services essentiels au milieu d'une pandémie mortelle".