SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UNE JEUNE FEMME REÇOIT UNE FACTURE DE 37 EUROS POUR AVOIR PLEURÉ CHEZ SON MÉDECIN

Mardi 31 Mai - 15:44

Insolite


Une jeune femme reçoit une facture de 37€ pour avoir pleuré chez son médecin - © AntonioGuillem
Très étonnée, la petite sœur de Camille Johnson a reçu une facture d'un montant de 37 euros pour avoir pleuré chez son médecin généraliste.


Aussi bizarre que cela puisse paraître, une jeune femme a eu la surprise de voir qu'elle avait reçu une facture de 40 dollars, soit environ 37 euros, pour avoir pleuré lors de son rendez-vous médical.

C'est sa sœur, Camille Johnson, 25 ans, qui a partagé une photo de la facture médicale de sa petite sœur sur les réseaux sociaux.

La publication de la jeune femme a été retweetée de nombreuses fois et a récolté plus de 527.000 likes.



Un écart émotionnel


"Ma petite sœur a eu beaucoup de problèmes de santé ces derniers temps et a finalement pu voir un médecin" indique la sœur de la jeune femme, qui ajoute : "Il lui a fait payer le fait d'avoir pleuré".

Désemparée, Camille explique que sa sœur est atteinte d'une maladie rare, elle est "devenue émotive parce qu'elle se sent frustrée et impuissante."

"Une larme et ils lui ont facturé 37 euros, sans expliquer pourquoi elle pleure, essaie d'aider, fait une évaluation, une ordonnance, rien" a-t-elle expliqué.

Choquée par la conduite du médecin


Une histoire qui parait irréelle ! Le fait d'avoir pleuré lui a coûté plus cher qu'un test de vue, un test d'hémoglobine, une évaluation des risques pour la santé et une prise de sang.

Choquée par le comportement du médecin, Camille attend un changement et une amélioration dans le système de santé.

"Nous avons besoin d'un changement radical dans le secteur de la santé, et j'ai pensé que partager une histoire vraie en ligne serait un bon moyen d'ouvrir la conversation et d'aider à plaider en faveur du changement" explique la sœur de la jeune femme.