SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

SIMON LEVIEV, LE FAMEUX ARNAQUEUR DE TINDER, FAIT UNE NOUVELLE VICTIME !

Mercredi 23 Novembre - 15:10

Buzz


L'arnaqueur de Tinder - © Netflix
Une jeune femme de 25 ans a annoncé à la télévision israélienne que Simon Leviev lui a volé près de 126.000 euros. Elle en a profité pour détailler les méthodes de "l'arnaqueur de Tinder".


On ne compte plus le nombre de victimes qu'a fait Simon Leviev, le fameux "arnaqueur de Tinder". Ses nombreuses escroqueries faites à ses "petites amies" ont même eu le droit à un documentaire Netflix. Mais cela n'a pas empêché celui qui se nomme en réalité Shimon Hayut de continuer ses magouilles.

L'escroc qui attire les utilisatrices de l'application de rencontre Tinder, en prétendant être le fils d'un diamantaire et milliardaire israélien, avant de les exhorter de l'argent, a déjà soutiré 10 millions de dollars à ses victimes. Une énième femme s'est encore fait rouler dans la farine par le malfaiteur et ce même après avoir visualisé le documentaire Netflix.

Un comportement rassurant


Invitée vendredi dernier à la télévision israélienne, Iren Tranov, 25 ans, a expliqué avoir été piégée par Shimon Hayut. Sans surprise, l'escroc utilise toujours le même mode opératoire juste après avoir rassuré sa victime et gagné sa confiance.

"Il a évoqué avec moi toutes les femmes qui s'étaient plaintes : il m'a assuré qu'elles mentaient toutes et que, lui, disait la vérité", a détaillé la jeune femme tout en certifiant qu'il n'avait "rien d'un criminel à la recherche d'une proie".

Simon a ensuite prétendu être l'associé d'une société automobile avant de promettre un véhicule BMW flambant neuf. "Il m'a dit : Je vais t'aider, on va la commander : je vais te trouver une voiture à un meilleur prix parce que je suis ton petit ami ", explique-t-elle.

Une nouvelle victime après Iren Tranov


Iren Tranov lui a donc envoyé 126.000 euros et a reçu un véhicule... qui appartenait en réalité à quelqu'un d'autre. "Le véhicule n'est pas à mon nom, et je n'ai plus d'argent", a-t-elle précisé. La voiture a, depuis, été récupéré par la fourrière.

Si l'arnaqueur a refusé au début de rembourser Iren Tranov, peu de temps après, l'escroc lui a finalement envoyé un chèque de 126.000 euros, signé par une autre femme, escroquée à son tour depuis les réseaux sociaux, selon l'avocate de l'Israélienne.