SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LE RAPPEUR KAARIS EN GARDE À VUE POUR DES FAITS PRÉSUMÉS DE VIOLENCES CONJUGALES

Mercredi 28 Septembre - 18:20

People


Le rappeur Kaaris au tribunal de Créteil, le 3 août 2018 - © (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
La plainte avait été déposée le 7 juillet dernier, par son ex-compagne, entraînant l'ouverture d'une enquête préliminaire. Ce mercredi matin, le rappeur Kaaris a été placé en garde à vue au commissariat de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne).


Le rappeur Kaaris, originaire de Sevran (Seine-Saint-Denis), est accusé d'avoir assené des "coups de pied et de poing" en janvier 2021 à Linda P., son ex-compagne. Okou Gnakouri de son vrai nom, a quant à lui répliqué en portant plainte pour "dénonciation calomnieuse".

Son avocat Yassine Maharsi s'est montré confiant sur la suite des évènements au micro de l'AFP : "C'est nous qui avons insisté pour que Kaaris soit entendu rapidement. Nous avons demandé une confrontation. C'est une procédure classique pour ce type d'affaires. Notre client est innocent et très serein".

La confrontation devrait avoir lieu mercredi en fin d'après-midi selon l'avocat de la plaignante, Adrien Gabeaud.

Une autre femme dans l'équation ?


La présumée victime fait état d'un "comportement fuyant" soudain de la part du natif de Côte d'Ivoire qui aurait provoqué un "profond traumatisme" chez leur enfant.

Face à ce subreptice éloignement, Linda aurait voulu "reprendre contact" avec le père de sa fille, précise son avocat. Elle aurait alors découvert Kaaris dans "une nouvelle résidence" à Linas (Essonne), où elle l'aurait surpris "au lit avec une autre femme", le 19 janvier 2021.

Il l'aurait ensuite violentée dans son garage sous les yeux de la femme avec qui il se trouvait - qui fait l'objet d'une plainte pour non-assistance à personne en danger - et aurait nécessité de deux semaines de "béquilles et d'une botte de maintien" suite à ses blessures.

"Elle est très déterminée à faire valoir ses droits et vit très mal les violences conjugales dont elle a été victime", souligne Maitre Gabeaud vis-à-vis de sa cliente.

Pour rappel, Oukou Gnakouri avait déjà eu affaire à la police pour des faits de violence en 2018. Il avait été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour sa bagarre à l'aéroport d'Orly avec son ancien mentor, le rappeur Booba, par le tribunal de Créteil (Val-de-Marne).



Sur le même sujet
Plus sur le sujet