SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[VIDÉO] LYON : DANS LES COULISSES DE LA PHARMACIE CENTRALE DES HCL

Mercredi 27 Mars - 07:00

Actu. locale


Dans l'énorme hangar où sont stockés les médicaments des HCL. - © Hugo Frances
La pharmacie centrale des Hospices civils de Lyon (HCL) a fêté ses 30 ans à Saint-Genis-Laval au début du mois. Plongée dans les coulisses de l'immense plateforme.


C'est dans un hangar de 6.000 m² que sont gérés les médicaments fournis aux quatre principaux groupements hospitaliers lyonnais. La pharmacie centrale des HCL réceptionne, trie, et redistribue aux hôpitaux -et aussi à certains patients- l'ensemble des médicaments des Hospices. C'est la deuxième plus grande plateforme de stockage de médicaments de France, après celle des hôpitaux parisiens.

"Les HCL c'est 5.500 lits et places au total, et notre rôle c'est donc de garantir une mise à disposition du bon traitement, au bon patient, au bon moment, à la bonne voie et à la bonne dose pour l'ensemble de ces places", résume avec cette "règle des 5 B", Claude Dussart, chef de service de la pharmacie centrale.



3.500 références en gestion

Dans les allées du hangar, 6.100 emplacements de stockages sont disponibles pour 3.500 références enregistrées par la pharmacie. Des médicaments, mais aussi des dispositifs médicaux stériles -gants, blouses, seringues, etc- qui sont livrés en moyenne trois fois par jour aux hôpitaux de l'agglomération.

Et si la pharmacie centrale parvient à gérer ses stocks internes, elle est de plus en plus confrontée aux ruptures de certains médicaments. "C'est devenu un problème majeur en terme de santé publique et la seule solution est de bien travailler en collaboration, qui permet d'anticiper les ruptures et surtout trouver des solutions alternatives pour garantir la bonne prise en charge des patients", admet le pharmacien.