SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UN GROSSISTE RÉALISE UN GRAND DESTOCKAGE DE BOISSONS PRÈS DE LYON

Vendredi 26 Février - 05:30

Actu. locale


Destockage de boissons aux Caves du Centre - © Valentin Chenard
Depuis la fermeture des restaurants, des milliers de bouteilles dorment dans l'entrepôt des Caves du Centre, entreprise basée à Saint-Symphorien d'Ozon dans le Rhône. Jus de fruit, bières ou encore vins, le stock arrive à date limite d'utilisation optimale et sera vendu à prix bradés.


Nicolas Duchamp et son frère doivent limiter la casse. La fermeture des bars et restaurants depuis la fin du mois d'octobre, mais aussi l'arrêt des évènements associatifs, notamment ceux organisés par des clubs de sports, ont durement impacté leur entreprise familiale, spécialisée dans la livraison de boissons.

Les "Caves du Centre", PME implantée à Saint-Symphorien d'Ozon dans le Rhône livre tout types de boisson (jus de fruits, boisson gazeuse, bière, vin...) aux professionnels. Elle se retrouve donc avec un stock d'invendus arrivant à date limite d'utilisation optimale (DLUO).

La DLUO est différente d'une date de péremption. C'est une date de durabilité minimale : "les produits sont tout à fait consommables, il n'y a aucun danger, les fournisseurs se sont même engagés à prolonger ces dates mais elles restent inscrites sur le produit, et malheureusement le consommateur final se méfie et considère que c'est comme un pack de lait avec une date à laquelle on ne peut plus consommer", explique Nicolas Duchamp.

Destockage de boissons aux Caves du Centre © Valentin Chenard


Un stock qui pèse financièrement


Sans date de retour à une activité à peu près normale, et avec cette question de date limite d'utilisation, l'entreprise a donc choisi de vendre son stock. "On a réalisé des emprunts et, avec notre trésorerie, tout notre stock a été payé intégralement de manière à garder une crédibilité vis à vis de nos fournisseurs et des banques explique Nicolas Duchamp, on a un impératif, c'est sortir le maximum de notre marchandise pour pouvoir assainir notre situation aussi bien financière qu'au niveau du stock".

Une vente à prix bradés ouverte aussi aux particuliers


Ce sont en tout 30.000 bouteilles à DLUO proches voire dépassée qui seront bradées. Ce qui équivaut à près de 80.000 euros de marchandises en temps normal. L'avantage pour Nicolas Duchamp, c'est que cette opération est aussi anti-gaspi, "on va éviter de jeter des produits qui sont encore consommables. Les clients vont pouvoir avoir accès à des produits de qualité, des produits de la restauration à des prix défiant toute concurrence".

Parmi les produits, on retrouve aussi des vins millésimés 2019 : "on a des vins, comme des rosés, qui changent de millésime et qui ne pourront plus être commercialisés de la même manière : lorsque les restaurants, les bars et les terrasses vont rouvrir, les clients voudront des millésimes 2020, et dans notre stock, on aura encore énormément de 2019, on va donc aussi vendre ces produits-là", conclut le dirigeant. À consommer avec modération évidemment.

Destockage de boissons aux Caves du Centre © Valentin Chenard


La vente aura donc lieu pour les professionnels comme pour les particuliers les 05 et 06 mars prochain . Toutes les mesures sanitaires seront mises en place pour assurer le bon fonctionnement de la vente dans le respect des gestes barrières.