SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UKRAINE : MACRON CONVOQUE UN CONSEIL DE DÉFENSE CE LUNDI SOIR

Lundi 21 Février - 19:20

Monde


Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian
Emmanuel Macron a convoqué ce lundi 21 février un Conseil de défense et de sécurité nationale, pour examiner la situation entre l'Ukraine et la Russie.


Alors que la Russie s'apprête à reconnaître l'indépendance des territoires séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine, Emmanuel Macron s'est de nouveau entretenu ce lundi avec les présidents russe Vladimir Poutine et ukrainien Volodymyr Zelensky.

Il a également échangé avec le chancelier allemand Olaf Scholz à deux reprises, ainsi qu'avec les responsables européens Charles Michel et Ursula Von der Leyen.

L'Union européenne prête à sanctionner


L'Union européenne est prête à actionner des sanctions si Moscou décide de reconnaitre l'indépendance des régions séparatistes de l'est de l'Ukraine et appelle le président Poutine à ne pas les reconnaitre, a annoncé le chef de la diplomatie européenne.

"Nous partons du principe que le président Poutine ne le fera pas, mais s'il le fait, alors je mettrai le paquet de sanctions sur la table des ministres" européens, a averti Josep Borrell à l'issue d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE à Bruxelles. Le président russe doit s'exprimer dans les prochaines heures.

L'ONU appelle à la raison


L'ONU appelle "toutes les personnes concernées à s'abstenir de toute décision ou action unilatérale susceptible de porter atteinte à l'intégrité territoriale de l'Ukraine", a déclaré ce lundi son porte-parole, interrogé sur une éventuelle reconnaissance par Moscou de l'indépendance des régions séparatistes ukrainiennes.

"Nous soulignons notre appel à une cessation immédiate des hostilités, à une retenue maximale pour toutes les parties afin d'éviter toute action et déclaration qui aggraverait davantage les tensions", a aussi dit Stéphane Dujarric, en soulignant que tous les différends devaient "être traités par la diplomatie".

"Le secrétaire général (Antonio Guterres) est très préoccupé par les dernières informations faisant état d'une augmentation des violations du cessez-le-feu, notamment l'utilisation d'armes lourdes le long de la ligne de contact dans l'est de l'Ukraine", ainsi que par les informations sur des "victimes civiles", a déclaré le porte-parole.

Stéphane Dujarric a aussi indiqué que l'ONU avait "autorisé la relocalisation temporaire de certains membres du personnel non essentiels et de certains membres de famille" du personnel onusien déployé en Ukraine.