SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

SAINT-ÉTIENNE : DES DIZAINES DE PROFS DÉNONCENT "LE SILENCE QU'ON LEUR IMPOSE"

Mercredi 29 Janvier - 11:50

Actu. locale


Manifestation d'enseignants devant l'inspection académique de Saint-Étienne - © SNES-FSU Loire
Des enseignants se sont rassemblés, ce mercredi, pour soutenir 13 de leurs collègues du lycée Beauregard de Montbrison visés par une plainte après une action symbolique contre les épreuves du nouveau bac la semaine dernière.


La contestation continue contre les E3C ! Depuis la semaine dernière, ces épreuves communes de contrôle continu sont perturbées par la mobilisation des enseignants et des élèves.

C'était le cas notamment au lycée Beauregard de Montbrison, lundi 20 janvier, lorsque plusieurs enseignants ont décidé symboliquement de retenir les copies pendant plusieurs heures avant de les rendre.

"Nous ne nous tairons pas"


Une opération qui a conduit la proviseure de l'établissement et le recteur de l'académie à déposer plainte contre 13 enseignants. Ils sont aussi menacés de poursuites disciplinaires.

Ce qui a provoqué plusieurs mouvements de solidarité. Dès le lendemain, leurs collègues de Montbrison se sont mis en grève pour protester contre cette décision. Ce mardi, certains enseignants se sont mobilisés devant le lycée Claude Lebois de Saint-Chamond, perturbant le déroulé des épreuves. Une pétition en ligne a aussi été lancée avec près de 9.000 signatures.

Enfin, ce mercredi, plusieurs dizaines de professeurs venus de différents établissements se sont réunis devant l'inspection académique à Saint-Étienne. Une mobilisation symbolique, "avec des masques blancs et un scotch rouge sur la bouche, pour symboliser la volonté de nous faire taire".

"Mais nous ne nous tairons pas, c'est ce que sont venus dire les collègues aujourd'hui", assure Estelle Tomasini, professeur au lycée Honoré d'Urfé et porte-parole du SNES-FSU Loire. "Les enseignants sont très choqués" par cette plainte, précise-t-elle.


Les enseignants avaient ensuite prévus de rejoindre le cortège de la manifestation contre la réforme des retraites, prévue à Saint-Étienne.



Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)