SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

RHÔNE / AIN : ILS PARTENT À L’ASSAUT DU PLUS HAUT VOLCAN DU MONDE

Lundi 22 Janvier - 10:05

Actu. locale


3 copains pompiers se lancent le défi de gravir le plus haut volcan du monde - © Cercle Aventure
3 amis, un pompier de l'Ain et deux du Rhône prendront la direction du Chili dans 10 jours pour une expédition de 3 semaines.


Leur objectif : atteindre le sommet du Nevado Ojos del Salado et ses 6 893 mètres d'altitude, dans la cordillère des Andes.
Un défi physique pour ces 3 pompiers, qui n'en sont pas à leur coup d'essai.
Depuis 9 ans ils enchainent les expéditions : il y a 2 ans ils étaient partis au Groenland, en 2014 au Lac Baikal en Russie, en Island en 2012, et en Norvège en 2009.

Un véritable périple



Près de 7000 mètres d'altitude, ca ne se gravit pas d'un seul coup. Pour se préparer Jerome Ianiro et ses amis pompiers s'entrainent tous les jours. Et sur place, ils devront y aller petit à petit pour ne pas avoir le mal des hauteurs. "On a un programme de 5 ou 6 volcans à gravir, avec des altitudes qui vont de 5 000 à 6 500 mètres, et puis on finira avec le sommet du Nevado Ojos del Salado. Dés qu'on dépasse les 3 500 mètres, on ressent vraiment les effets de l'altitude et ça devient très dur".

Les pompiers vont devoir voyager léger : si d'habitude ils emportent avec eux entre 350 et 400 kilos de matériel, cette fois ils partiront avec 25 kilos de bagages individuels et une trentaine de kilos de bagages collectifs : du matériel d'alpinisme, une toile de tente, les réchauds... le reste ils le trouveront sur place.

Et nos 3 aventuriers ont pensé aux doudounes, gants et bonnets, puisqu'il fait -30° au sommet du plus haut volcan du monde !

Une aventure qu'ils partageront avec des élèves de certaines écoles de l'Ain et du Rhône, des élèves qu'il ont rencontrés le mois dernier, et qui leur ont posé des questions sur leur voyage. Les pompiers y répondront via des petites vidéos qu'ils tourneront sur place et qu'ils publieront au mois de mars sur leur page Facebook.