SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

RADAR INCENDIÉ PRÈS DE LYON : "DE L'ARGENT PUBLIC GÂCHÉ"

Lundi 12 Avril - 05:30

Actu. locale


Le 1er avril, le radar installé boulevard des Droits de l'Homme (Vaulx-en-Velin) a été incendie. - © DR
Le 31 mars dernier, un radar de chantier était installé sur le boulevard des Droits de l'Homme à Vaulx-en-Velin. Le lendemain, l'appareil ne fonctionnait déjà plus, volontairement incendié.


"On parle de plusieurs dizaines de milliers d'euros, c'est un coût conséquent et il ne faut pas perdre de vue que ça retombe sur vous et moi, sur nos concitoyens... C'est de l'argent public qui est gâché comme ça", tient à rappeler Jean-Daniel Montet Jourdran, directeur de cabinet du préfet du Rhône.

Le radar avait été installé boulevard des Droits de l'Homme car la zone est jugée particulièrement dangereuse. Il devait flasher les véhicules dépassant la vitesse autorisée à cet endroit de 50 km/hTrois personnes y sont mortes, la dernière victime était un cycliste de 34 ans percuté par une voiture le 10 janvier dernier.

Des réflexions sur l'aménagement de la route


Que faire maintenant que le radar est parti en fumée ? Plusieurs options sont sur la table, à commencer par en réinstaller un autre, sans calendrier précis pour l'instant.

"Il y a aussi d'autres manières de procéder avec de la signalisation ou des aménagements en lien avec la Métropole comme le fait de basculer à deux fois une voie et l'installation de glissières de sécurité", détaille Jean-Daniel Montet Jourdran. "On n'exclut rien à ce stade."

En moyenne ces trois dernières années, des dégradations dites lourdes (comme celle de Vaulx-en-Velin par incendie), il y en a eu neuf tous les ans dans le Rhône. L'auteur risque jusqu'à 75.000 euros d'amende et 5 ans d'emprisonnement.