SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

PROCÈS DU 13 NOVEMBRE : LES PREMIERS MOTS DE SALAH ABDESLAM

Mercredi 8 Septembre - 13:40

France


Salah Abdeslam - © DR
Le procès "historique" des attentats du 13 novembre 2015 s'est ouvert ce mercredi 8 septembre, peu après 13 heures, à Paris. Le principal accusé Salah Abdeslam a pour la première fois pris la parole, six ans après cette nuit de terreur.


Principal accusé, Salah Abdeslam se tient dans le box, entouré de nombreux gendarmes. Barbe noire dépassant de son masque de la même couleur, cheveux sombres mi-longs coiffés en arrière, tee-shirt noir, il a discuté un instant avec ses avocats, Olivia Ronen et Martin Vettes, avant de s'asseoir.

"Il n'y a pas de divinité à part Allah"


Six ans après une nuit de terreur qui a fait 130 morts, il s'est exprimé pour la première fois, après des années de silence. Dans ses premiers mots à la cour, il a déclaré qu'il n'y "a pas de divinité à part Allah", alors qu'il était invité à décliner son identité à l'ouverture de l'audience.

"Tout d'abord, je tiens à témoigner qu'il n'y a pas de divinité à part Allah et que Mohamed est son messager", a déclaré le seul membre encore en vie des commandos. Interrogé ensuite sur sa profession, il a répondu : "j'ai délaissé toute profession pour devenir un combattant de l'État islamique".

Le procès, qui devrait durer neuf mois,se déroulera en plusieurs étapes. Il pourrait s'achever le 25 mai 2022 avec le verdict.