SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[PHOTOS] LYON : DÉCOUVREZ LA FUTURE SALLE RAMEAU

Mardi 7 Mai - 06:30

Actu. locale


La salle Rameau réhabilitée ouvrira ses portes à l'automne 2021 - © Radio Scoop Céline Boucharlat
Ils veulent en faire un Olympia à la lyonnaise ! La salle Rameau dans le 1er arrondissement de Lyon va bientôt reprendre du service.


Le bâtiment construit en 1908 était fermé depuis 2016. Les concerts y étaient de plus en plus rares et l'académie de billard a également dû quitter les lieux. En octobre dernier, la Ville de Lyon a confié à un promoteur la charge d'exploiter le lieu, la Compagnie de Phalsbourg. La nouvelle salle ouvrira à l'automne 2021.

La jauge de la salle de concert oscillera entre 500 et 840 places. La scène sera déplacée dans la future salle de concert et l'acoustique entièrement réétudiée.

La future salle de concert de la salle Rameau © DR


Le RDC qui sera également l'entrée principale du bâtiment baptisé "culture court" (700 m2) proposera aux Lyonnais de venir lire ou écouter de la musique. Le lieu qui se veut ouvert sur le quartier sera en lien avec les commerçants locaux et les différents festivals lyonnais.

Des Halles culturelles (culture court) au RDC du bâtiment © DR


Le dernier étage sera transformé en lieu de restauration, ouvert du matin au soir, coiffé d'une verrière.

Un restaurant ouvrira ses portes sur le toit de la salle Rameau © DR


La salle Rameau en quelques chiffres

- 240 dates par saison sont programmées avec un mélange de chanson française, de musiques actuelles associées aux prestations de l'Orchestre de chambre de Lyon qui sera en résidence.
- Début 2020 : début des travaux
- Automne 2021 : livraison du bâtiment et ouverture
- Montant des travaux 14.3 millions portés par le promoteur