SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

MONGOL RALLY : L'INCROYABLE PÉRIPLE DE DEUX COUSINS LYONNAIS

Mardi 16 Juillet - 05:45

Actu. locale


Les deux cousins, Augustin Rhoné (à gauche) et Benjamin Marquier, juste avant le départ du Mongol Rally. - © Gaël Berger
Benjamin Marquier, 23 ans, et son cousin Augustin Rhoné, 22 ans, s'attaquent à cette course aussi excitante qu'effrayante : 35 000 kilomètres à parcourir, 28 pays d'Europe et d'Asie à traverser...au volant d'une vieille C15 ! Départ ce mardi après-midi de Tassin-La-Demi-Lune.


Ils ne peuvent plus reculer. "De toute façon, malgré quelques imprévus, on n'a jamais envisagé de ne pas partir". À quelques mètres de son cousin, qu'il va côtoyer non-stop pendant quatre mois, Benjamin Marquier sourit. Un sourire plein d'excitation et d'impatience mêlées d'interrogations.

Parce qu'il faut une sacrée dose de courage pour se lancer à l'assaut du Mongol Rally et son roadbook improbable. La liaison entre Tassin-La-Demi-Lune et Prague, ville du départ réel de la course ce dimanche, via la Suisse, l'Italie, la Slovénie et l'Autriche, ne représente qu'une aimable mise en bouche.

Le visa pour l'Iran en attente...

"Ensuite, on se lancera à travers la Slovaquie, la Roumanie, la Bulgarie, pour arriver à la frontière turque fin juillet. On traversera la Turquie pendant une dizaine de jours, avant d'enchaîner par l'Arménie, la Géorgie, l'Azerbaïdjan et, si tout va bien, l'Iran le 15 août", détaille Benjamin. La formule "si tout va bien" ne trahit pas leurs doutes. Seulement l'espoir que le visa pour entrer en Iran arrive à temps sur leur boîte mail ! "Sinon, on prendra un bateau et on rejoindra directement le Turkménistan par la Mer Caspienne".

Le périple des deux Lyonnais © Facebook @Le Grand Jacques - Mongol Rally 2019

Place ensuite à la partie la plus exotique du périple : l'Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Kirghizstan, le Kazakhstan (en évitant une zone indiquée rouge par France Diplomatie), puis un mini crochet de 24 heures par la Russie, pour atteindre la Mongolie. "Et à ce moment-là, on espère s'autoriser un raid à cheval d'une dizaine de jours", s'enthousiasment les deux explorateurs plus réfléchis que fous, avant de rallier la véritable ligne d'arrivée, située à Oulan Oude, en Russie. Avant un retour plus au Nord, via la Scandinavie, le Danemark, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique, pour une arrivée estimée au 15 novembre, après quatre mois d'aventures.

De l'argent pour une association familiale

Mais pourquoi un tel défi, au juste ? "Pour le délire et pour se faire kiffer, déjà", se marre Benjamin, qui souhaitait s'engager depuis trois ans et qui a essuyé quelques refus de potes avant de trouver son binôme : "Augustin est patient, zen et aime voir de quoi demain sera fait quand je suis impatient, plus impulsif et prévoyant". Avec leurs coupes de cheveux respectives comme parfaite illustration de cette description...

L'autre objectif est plus sérieux. Découvrir plein de paysages, de cultures et de peuples différents, évidemment. Mais aussi récolter de l'argent pour l'association « Hubert Gouin – Enfance et cancer », créée par une tante suite au décès de leur cousin, à seulement 7 ans.

Le lien familial, toujours, a fonctionné à plein après l'achat d'une C15 "qui a presque 24 ans, comme moi", souligne Benjamin. Ses parents ont alors demandé à des amis de remettre le moteur en état, tout en dispensant une formation de mécano accéléré au duo, qui se définit lui-même comme "de vrais peintres dans ce domaine ! Mais maintenant, on a les bases. Puisqu'on n'est pas du tout encadré, en cas de problème, on ne pourra rien faire, si ce n'est d'aller voir le garagiste du coin, au fin fond de l'Ouzbékistan ou d'ailleurs !"

10 000€ de budget et Josy bien aménagée

Si Josy (le nom de la voiture) s'avère aussi solide que bien aménagée, les cousins iront loin. "On a la radio et la moumoute panthère autour du volant à l'avant, ainsi que des malles de l'armée pour ranger la nourriture, sur lesquelles on a installé un sommier et deux matelas à l'arrière", décrypte Benjamin, qui surveille le budget de près.

"On a explosé certains postes de dépense, mais on table sur 10 000 euros : 5 000 euros déjà dépensés, dont 1 500 euros pour l'achat de la voiture, le paiement de huit visas, etc... Et autant pendant le périple, à raison de 10 euros par jour et par personne", calculent les deux étudiants, Augustin à Science-Po et Benjamin qui souhaite reprendra une formation à son retour. Avec une autre vision du monde...