SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

MENU SANS VIANDE À LYON : LE MAIRE GRÉGORY DOUCET SE JUSTIFIE

Mardi 23 Février - 15:31

Actu. locale


Le maire de Lyon, Grégory Doucet - © Gaël Berger
La polémique sur les repas sans viande qui sont servis dans les cantines de Lyon ne s'éteint pas. Le maire Gregory Doucet se justifie et défend sa décision.


Depuis que Grégory Doucet, le maire de Lyon, a décidé de ne plus proposer de viande lors des repas servis dans les cantines de la ville, la polémique ne cesse de prendre de l'ampleur. Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Julien Denormandie, évoque même une "aberration d'un point de vue nutritionnel" et "une honte d'un point de vue social".

Ce mardi, en fin de matinée, Grégory Doucet lui a répondu, en justifiant de nouveau son choix.

"On a mis en place ce menu unique en réponse à un protocole sanitaire extrêmement exigeant. Cette mesure avait été mise en place à la sortie du premier confinement, quand il y avait moins d'élèves dans les classes. C'est la solution la plus pratique et la plus simple et qui permet de garantir une égalité de traitement entre tous les enfants : c'est fondamental !

On conserve aussi la dimension éducative du temps de restauration scolaire : on s'assoit ensemble et on partage le même repas. Mon rôle, c'est aussi d'assurer qu'on offre les meilleures conditions éducatives et la meilleure alimentation possible à toutes les petites Lyonnaises et les petits Lyonnais
".



"Il n'est pas question de faire du clivage, surtout sur un sujet qui doit nous rassembler. Ce qui m'importe, c'est que nos enfants puissent manger des produits locaux, donc de la viande issue d'élevages locaux. Quand on parle de l'accord de libre-échange avec le Canada, que le gouvernement soutient, et notamment le Ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, ainsi que les députés LREM ou de droite soutiennent. Ces gens-là vont nous dire ensuite qu'ils défendent l'agriculture locale ? C'est de l'hypocrisie dans les grandes largeurs !

Une prérogative confiée aux maires


Si on veut soutenir l'élevage et l'agriculture locale, il faut d'abord aider nos éleveurs et nos agriculteurs. On n'a pas suffisamment d'éleveurs en France pour nous nourrir ? Bien sûr que si ! L'idée, à Lyon, c'est d'acheter à moins de 50 kilomètres de la ville de Lyon.

Si on veut avoir un ministre des cantines scolaires, qu'on le nomme et qu'il nous dise ce qu'on doit faire ! En l'occurrence, cette prérogative est confiée aux maires. Et ce serait bien de prendre l'habitude de nous concerter en amont. Essayons de construire des solutions ensemble, on gagnerait du temps.
".