SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : TRÈS PEU DE RETARD DANS LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS PENDANT LA CRISE

Jeudi 18 Juin - 17:35

Santé


Le centre hospitalier de Lyon. - © Léa Duperrin / Radio Scoop
L'épidémie de Covid-19 a mis à rude épreuve les services hospitaliers dans l'agglomération lyonnaise. Les HCL dressent ce jeudi un premier bilan, plutôt satisfaisant, des traitements en cancérologie pendant cette période


"Un numéro d'équilibriste", c'est que la crise du Covid-19 a imposé aux hôpitaux de la région lyonnaise qui doivent traiter en temps normal les cas, plus ou moins urgents, de cancers.

Ce jeudi, les Hospices Civils de Lyon ont publié un premier bilan de l'incidence du coronavirus sur la prise en charge du cancer.

Très peu de traitement en cancérologie ont été annulés ou reportés...


Concernant le nombre de séances de chimiothérapie pendant les deux mois de confinement, celui-ci a diminué d'environ 10 % par rapport aux trois mois précédent la crise sanitaire.

Au total, 2 486 patients ont pu avoir leur traitement pendant les mois de mars et d'avril, contre 2 759 entre décembre et février. Des alternatives à l'hospitalisation, via des traitements à domicile, ont pu être trouvés dans la grande majorité des cas. "Au final, très peu de traitements ont en réalité été annulés ou reportés, y compris pendant le pic épidémique" ajoute l'Institut de Cancérologie des HCL.

Par ailleurs, aucun cluster de malades de Covid-19 n'a été détecté dans les services de chimiothérapie et de cancérologie pendant cette période de confinement. Seuls 14 personnes atteintes de cancer ont été testées positives au coronavirus.

...mais le dépistage des cas de cancer connaît du retard


Les HCL tirent toutefois la sonnette d'alarme concernant le dépistage.

Les chiffres ont reculé sur la période car certaines personnes n'osaient pas surcharger les services hospitaliers et retardaient ou annulaient leur rendez-vous. Or, dans certains cas, les retards de diagnostic et de prise en charge ont un impact direct sur la mortalité. Les HCL rappellent, qu'en lien avec son médecin traitant, il est possible d'obtenir un rendez-vous dans un service de cancérologie sous 5 jours ouvrés.

Voici également le numéro Urgence sein : 04 72 11 88 99
Réponse sous 24h, RDV sous 5 jours ouvrés, dans l'hôpital spécialisé HCL de votre choix.