SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : LES 32 ACTIONS DU SYTRAL POUR SÉCURISER LE RÉSEAU TCL

Lundi 1 Mars - 15:45

Actu. locale


Bus TCL - © Radio SCOOP
Ce lundi 1er mars, le plan de sécurité et de prévention de la délinquance pour les transports en commun lyonnais a été signé entre les différents partenaires.


Sept nouvelles communes ont rejoint le plan pour la période 2021-2024 au côté notamment du préfet du Rhône, du procureur et de l'inspecteur académique. Une trentaine de mesures seront mises en place pour améliorer la sécurité du deuxième réseau de transports urbains de France.

Signaler un incident sur l'appli TCL




Parmi les nouvelles mesures adoptées, on retiendra par exemple la possibilité pour les maires en lien avec la Justice de faire des rappels à la loi "auprès des jeunes ayant commis des atteintes à la tranquillité et ou des incivilités dans les transports", précise le plan.

Autre nouveauté importante, le signalement des faits d'insécurité et de harcèlement sexiste directement sur l'application TCL, avec la possibilité de joindre une photo, de décrire la scène sur smartphone.

Enfin, des personnels TCL ont été spécialement formés pour pouvoir aller directement dans les établissements scolaires et sensibiliser les plus jeunes au harcèlement sexiste dans les transports.

Les atteintes sexuelles restent peu déclarées (entre 38 et 55 par an), elles représentent pourtant jusqu'à 29 % des atteintes enregistrées à l'intégrité des voyageurs.

Un an de travail entre les différents partenaires


Le Sytral prévoit aussi de maintenir les services déjà existants comme l'arrêt à la demande passé 22 heures dans les bus, l'accompagnement des victimes en lien avec les services de police et de gendarmerie ou encore, le déploiement des caméras de vidéo-protection embarquées en temps réel dans les rames de métro A et B. Seule la ligne D est à ce jour équipée.

Le préfet du Rhône Pascal Mailhos a promis un suivi constant de l'application de ces mesures à travers un comité d'évaluation. "Tout doit être traité, pris en compte qu'il s'agisse de comportements sexistes, de bagarres, d'incivilités... Ce plan représente plus d'un an de préparation."

L'ensemble des mesures et des actions sont à retrouver sur le site du Sytral.