SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : LA TOULINE, TREMPLIN POUR LES JEUNES MAJEURS ISOLÉS

Jeudi 30 Janvier - 05:00

Actu. locale


Jéhanne et José dans le bureau de la Touline à Lyon. - © Radio Scoop / Léa Duperrin
Après Paris, Lille ou encore Dijon, la Touline s'est installée à Lyon. Une éducatrice spécialisée y accueille des jeunes de 18 à 25 ans, sortis des dispositifs d'Aide Sociale à l'Enfance.


Ce mardi en fin d'après-midi, il y avait du monde au 245, rue Duguesclin à Lyon. La Touline a été inaugurée, un an après avoir ouvert ses portes. "Au début, c'était une phase d'expérimentation d'un an et puis on a été pris par le temps", sourit Cécile Valla, responsable du programme national de la Touline pour les Apprentis d'Auteuil.

Paperasse et pause café


La Touline, c'est un petit bureau confortable et rassurant, où les jeunes majeurs peuvent se rendre quand ils le veulent. "Un endroit où l'on se retrouve pour gérer de la paperasse, trouver des solutions ensemble et parfois, simplement discuter autour d'un café", explique Jéhanne, coordinatrice. "L'idée majeure, c'est de les aider à pousser des portes, trouver les bons contacts. Certains viennent souvent, d'autres moins, il n'y a aucune obligation pour eux."

Remplir les feuilles d'impôts, passer son permis, demander un logement : l'objectif est de faciliter le plus possible toutes les démarches administratives qui pèsent lourd sur le dos de ces jeunes, au parcours de vie souvent accidenté. Après avoir été placés en foyer ou en famille d'accueil, ils sortent des dispositifs de protection de l'enfance sans avoir toutes les clés en main.


"Des dispositifs comme celui-là, il en faudrait plus"


"On est un peu lâché dans la nature", explique José, 21 ans. L'année dernière, il a entendu parler de la Touline et de temps en temps, il rencontre Jéhanne. "On se voit souvent dans un café près de mon école, on discute et on se donne des objectifs", poursuit l'étudiant en médecine. "Des dispositifs comme celui-là, il en faudrait plus... Il faudrait plus de Jéhanne !"

Parfois, la jeune femme se déplace en préfecture, au tribunal et même dans les agences TCL, "tous ces endroits qui peuvent faire peur si on ne sait pas comment s'y prendre", ajoute-t-elle. Si les demandes des jeunes dépassent le seuil de ses compétences d'éducatrice spécialisée, elle se charge comme un relais, de les rediriger vers les associations concernées.

En 2019 sur la Métropole de Lyon, 806 ex-enfants placés sont sortis des dispositifs de l'Aide Sociale à l'Enfance.