SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LOIRE : UN MINEUR MIS EN EXAMEN POUR AGRESSIONS SEXUELLES SUR UNE FILLETTE

Lundi 24 Octobre - 12:30

Faits divers


Voitures de Police - © Pascal Piérart
Un mineur de seize ans a été placé en détention provisoire dimanche 23 octobre à Roanne. Il est suspecté d'avoir agressé sexuellement une fillette de six ans.


Un adolescent de seize ans, soupçonné d'agressions sexuelles à l'encontre d'une fillette de six ans à Roanne, a été mis en examen et écroué dimanche soir.

L'adolescent, placé en détention provisoire sur décision du juge des libertés et de la détention, a été mis en examen pour agressions sexuelles aggravées sur mineur de moins de 15 ans, dans le cadre de l'information judiciaire qui a été ouverte, a déclaré le procureur de la république de Roanne, Abdelkrim Grini, confirmant une information du Progrès.

Arrêté par la famille


Le père de la fillette et trois autres personnes, (voisins et amis) avaient mis en place une surveillance, ils ont interpellé l'agresseur présumé dans la nuit de vendredi à samedi alors qu'il tentait, selon eux, d'escalader un grillage de la propriété familiale peu avant 3h du matin.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, la mère de la victime s'était retrouvée nez à nez avec un jeune homme sortant de la chambre de sa fille, située au premier étage de leur maison, qui venait de subir des attouchements à caractère sexuel.

L'adolescent a été roué de coups après avoir été reconnu par la mère de la fillette. La police a été alertée par la suite.

Soigné à l'hôpital de Roanne, l'adolescent, un mineur isolé qui résidait depuis une quinzaine de jours dans une structure spécialisée voisine de la maison, a ensuite été placé en garde à vue et présenté dimanche à un juge d'instruction.

Selon le parquet, il a nié les faits.