SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LE MUSÉE DES CONFLUENCES À LYON PART " SUR LA PISTE DES SIOUX "

Samedi 23 Octobre - 07:00

Actu. locale


"Sur la piste des Sioux", c'est la nouvelle exposition du Musée des Confluences, présente jusqu'au 28 août 2022 - © Valentin Chenard
La nouvelle exposition " Sur la piste des Sioux " s'est ouverte ce vendredi au Musée des Confluences à Lyon, avec pour objectif de déconstruire les stéréotypes sur les Indiens.


L'exposition "Sur la piste des Sioux", qui a ouvert ses portes au Musée des Confluences à Lyon ce vendredi, remonte aux origines de la représentation des Indiens d'Amérique et sur les nombreux clichés qu'elle véhicule en Europe et en France.

Déconstruire une image réductrice des Indiens


L'exposition invite à comprendre comment ces images ont fini par s'imposer en récit historique, à tort.

Entre tipi, peaux rouges ou encore tomahawk, les clichés sur les Indiens sont nombreux et ont été véhiculés depuis des années dans la culture occidentale. "Nous avons une image très réductrice des Indiens qui correspond à l'image du Sioux, mais qui ne représente pas l'ensemble des populations natives nord-américaines", rappelle le chef de projet de l'exposition, Yoann Cormier.

Chaque époque évoquée par l'exposition est ponctuée d'une carte des États-Unis faisant état de la situation des territoires indiens, dont la superficie se réduit au fur et à mesure.

De Hollywood aux bandes dessinées, une culture qui s'impose comme récit historique


Au cœur de l'exposition, une incroyable collection de costumes et accessoires qui a appartenu à la famille des Littlemoon, dans une scénographie mettant en scène les Wild West Shows. Elle est issue d'un collectionneur Belge, François Chladiuk. "En 1935 à Bruxelles va se produire une troupe d'Indiens Lakotas. Avant de repartir, ils ont laissé tous les costumes et accessoires. Si on rétropédale, toute l'exposition naît de la rencontre avec ce collectionneur", explique Yoann Cormier.

Les costumes utilisés lors de l'exposition universelle de 1935 en Belgique. © Valentin Chenard

Vous retrouvez aussi un entretien avec le plus jeune fils des Littlemoon encore vivant aujourd'hui. Pour Walter Littlemoon, descendant d'une famille de Lakotas ayant participé à la tournée européenne des spectacles de Buffalo Bill au début du XXe siècle, "Hollywood nous a fait énormément de mal parce que ce qu'ils voulaient, c'était faire de l'argent".

"Aujourd'hui, aux États-Unis, nous sommes près de 547 tribus indiennes et nous parlons tous des langues différentes (...) Hollywood ne nous a jamais considérés en tant qu'individus ou petits groupes d'individus, mais plutôt comme un grand ensemble", ajoute devant des journalistes le vieil homme aux cheveux longs.

Les films mettaient souvent en valeur le pionnier américain, en l'opposant aux sauvages Indiens. © Valentin Chenard

"Après ces shows, cette image de l'Indien va gagner de nouveaux terrains" comme le cinéma, par les westerns, la bande dessinée (Tintin en Amérique, Yakari...), la publicité ou encore les jouets, précise le chargé d'expositions Jean-François Courant.

Plusieurs anciennes publicités mettant en scène des Sioux © Valentin Chenard

L'exposition est visible jusqu'au 28 août 2022.