SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LA RÉGION À LA RESCOUSSE DES REFUGES FACE À L'ABANDON DES ANIMAUX DOMESTIQUES

Mercredi 29 Juin - 17:30

Actualité


Les abandons d'animaux domestique sont en hausse à l'approche des vacances. - © DR
Économie, tourisme, intempéries mais aussi bien être animal : les élus de la Région se réunissent aujourd'hui et demain en assemblée plénière pour voter une série de mesures.


100.000 : c'est le nombre d'animaux domestiques laissés à l'abandon chaque année en France. Le phénomène s'est accentué depuis le début de la crise sanitaire avec une hausse de 16% des abandons. À l'approche des vacances d'été, les associations alertent régulièrement sur une situation de plus en plus tendue.

Un soutien aux refuges


À l'occasion de son assemblée plénière, la Région Auvergne-Rhône-Alpes envisage de soutenir les refuges qui accueillent les animaux, à travers la construction de nouveaux centres et le réaménagement des existants. L'exécutif promet aussi un "accompagnement des projets de centres de soin pour animaux abandonnés", souvent mis à mal par le manque de moyens. Celui de Saint-Forgeux, qui prend en charge des animaux sauvages de toute une partie de la région, fait souvent face à des difficultés.

En parallèle, la Région souhaite faciliter l'installation de vétérinaires en zone rurale. Entre 1999 et 2010, 15% des structures vétérinaires ont en effet disparu à la campagne, selon une étude de l'Ordre des vétérinaires de Rhône Alpes, datée de 2015. Près de 2.350 élevages sont situés à plus de 30km d'un vétérinaire sanitaire. La Région espère en installer une cinquantaine dans les cinq prochaines années, notamment à travers des aides financières.

Des aides d'urgences suite aux intempéries


Parmi les autres mesures qui doivent être adoptées par les élus régionaux, un plan d'urgence de 20 millions d'euros pour faire face après les intempéries de début juin. L'Allier avait été particulièrement touché par des averses de grêle. La Région propose des mesures incitatives pour faire venir des couvreurs dans les communes en demande, à commencer par une prime de 100 euros par jour de mobilisation.

Le reste de l'aide régionale se concentrera sur les entreprises de moins de 50 salariés et les petites communes ayant moins de ressources. Un fonds d'aide est également actif à destination des agriculteurs, en tenant compte de l'indemnisation reçue via les assurances.

Au programme de l'assemblée également : un plan pour l'économie et la formation et un autre sur le tourisme à horizon 2028. L'ensemble des délibérations seront visibles sur le site de la Région.