SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LA MÉTROPOLE DE LYON ACCÉLÈRE LA LUTTE CONTRE LES PASSOIRES THERMIQUES

Vendredi 19 Mars - 05:30

Actu. locale


16.000 logements ont bénéficié du service ECORENO'V sur la Métropole de Lyon depuis 2015. - © Léa Duperrin / Radio SCOOP
Ce mardi 16 mars, les élus de la Métropole de Lyon ont voté le doublement du budget dédié à la rénovation thermique des logements sur le prochain mandat.


"C'est une catastrophe climatique mais aussi économique et sur le confort de vie", insiste Renaud Payre, vice-président de la Métropole de Lyon chargé de l'habitat. Les passoires thermiques, ces logements mal isolés entraînent non seulement d'énormes dépenses en énergie pour les foyers concernés, mais contribuent aussi à la hausse des émissions de gaz à effet de serre. En France, les logements sont responsables de 18% des émissions de CO2.

Budget doublé et nouveau règlement


Pour lutter contre le réchauffement climatique et la précarité énergétique, des aides sont proposées pour accompagner les propriétaires et les bailleurs à se lancer dans des travaux de rénovation. Ces aides sont versées aussi bien par l'État que par les collectivités locales.

Depuis 2015, la Métropole de Lyon accompagne, conseille et finance en partie les travaux de rénovation thermique à travers son service ECORENO'V. Au total, près de 16.000 logement en ont déjà bénéficié.

La majorité écologiste souhaite aller plus loin. "Nous avons voté le doublement du budget dédié sur le prochain mandat, avec aussi un nouveau règlement", explique Renaud Payre. S'ajoute désormais un bonus pour l'utilisation de matériaux biosourcés comme le bois, la paille ou encore le liège. La Métropole propose également un accompagnement à la végétalisation des toitures et des façades quand cela est possible.

Enfin, l'objectif est aussi d'aider davantage les foyers les plus modestes. "Il y a des trous dans la raquettes", reconnait Renaud Payre. "Nous voulons rééquilibrer la part des rénovations dans le parc social et dans le parc privé. Le bilan 2015-2020 c'est deux tiers dans le parc privé, un tiers dans le parc social, nous voulons inverser la tendance."

Les travaux de rénovation thermique peuvent permettre d'économiser jusqu'à 60% des dépenses en énergie.



Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)