SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

GRAND LYON : Y-A-T-IL TROP DE PUBS DANS LES RUES ET LE MÉTRO ?

Mercredi 13 Février - 06:00

Actu. locale


Collectif Plein la vue - © Compte Facebook Plein la vue
Le collectif Plein la vue, qui milite pour diminuer la "pression publicitaire" à Lyon, et l'Union des comités d'intérêts locaux (UCIL) viennent de lancer une consultation publique sur cette question sur internet.


"Que pensez-vous de la place de la publicité dans l'espace public dans la Métropole de Lyon ?", c'est la première des dix questions posées par le collectif Plein la vue et l'UCIL dans leur consultation publique.



Les deux associations souhaitent recueillir l'avis des habitants de la métropole lyonnaise sur plusieurs thématiques qui tournent autour de la publicité. Les horaires d'extinction des enseignes, le nombre ou encore la taille des panneaux publicitaires font partie des sujets abordés dans le questionnaire.

10 000 votants attendus

Les membres de Plein la vue attendent près de 10 000 votants, ces derniers ont jusqu'à la fin du mois de février pour participer. Ensuite, les résultats de l'enquête seront envoyés à la Métropole.

De son côté, la Métropole avait justement lancé une concertation publique en janvier 2018 pour avoir l'avis des habitants au sujet de la publicité à Lyon.

Un règlement unique pour les 59 communes de la Métropole

Le règlement local de publicité métropolitain doit en effet permettre aux 59 communes du territoire d'avoir une réglementation unique. Les discussions portent notamment sur la publicité au sol, sur le mobilier urbain, les bâches d'échafaudage de chantier ou permanentes ainsi que les enseignes. Le règlement pourrait entrer en vigueur dès 2020.

Alors que l'analyse des résultats pour cette concertation publique est toujours en cours, les premières orientations du projet ont été publiées au mois de juillet dernier.

"J'aspire à un monde réellement différent"

Dans cette consultation, la Métropole s'engage à "garantir un cadre de vie de qualité" et à "limiter la pollution visuelle et lumineuse", mais cela n'empêche pas Lucie Vacher, membre du collectif Plein la vue d'être inquiète, en ce qui concerne notamment la présence possible d'écrans numériques dans la ville : "il peut y avoir un côté angoissant. Les écrans dans la rue peuvent également être dangereux parce qu'ils attirent votre attention selon ce que vous êtes en train de faire. Personnellement j'aspire à un monde réellement différent".