SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

COUVRE-FEU, VACCIN : LES DERNIÈRES ANNONCES DU GOUVERNEMENT

Jeudi 14 Janvier - 18:05

COVID-19


Le Premier ministre Jean Castex - © Capture d'écran - France 2
Au lendemain d'un nouveau Conseil de défense sanitaire, Jean Castex a tenu une conférence de presse hebdomadaire, entouré de six ministres. Avec de nouvelles restrictions attendues.


"Le virus continue de circuler partout activement en Europe", a indiqué Jean Castex. "La France a été touchée de façon violente par la deuxième vague."

Il n'y a pas eu "de flambée épidémique pendant les fêtes de fin d'année", a par ailleurs indiqué le Premier ministre.

Concernant la situation épidémique, Jean Castex a précisé que la France était actuellement sur un plateau, qui reste tout de même élevé. Une situation "maîtrisée", mais "fragile", a-t-il précisé.

Un couvre-feu dans toute la France à 18 heures


Pour enrayer la circulation du coronavirus dans ce contexte, le gouvernement a décidé d'appliquer un couvre-feu dans toute la France à 18 heures. Cette restriction ne concernait jusqu'alors que 25 départements français.

La mesure doit entrer en vigueur ce samedi 16 janvier pour au moins 15 jours.

La situation a évolué ces derniers jours : la circulation virale concerne tout le territoire, c'est désormais dans l'Ouest du pays que la dynamique est la plus forte.

L'objectif, a rappelé le Premier ministre, est de "réduire les contacts sociaux" tout en assurant une continuité économique et éducative. Des dérogations pourront être assurées, les mêmes qui existent actuellement : pour aller travailler et revenir chez soi, ou pour aller chercher les enfants à l'école mais "pas pour des motifs personnels", a rappelé Jean Castex.

Sauf les exceptions liées aux missions de service public, tous les lieux, commerces ou service recevant du public seront fermés à 18 heures.

Un nouveau confinement n'est pas exclu et pourra être décidé si les indicateurs se dégradent.

Contrer le variant anglais


Pour ce qui est du variant anglais du virus, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué qu'il concernait "200 à 300 contaminations par jour", détectées.

"Cette souche ne doit pas devenir la souche dominante", a indiqué Jean Castex.

Dès lundi, tous les voyageurs souhaitant venir en France depuis un pays extérieur à l'Union Européenne devront faire un test avant de partir pour rejoindre la France et présenter test négatif qui sera exigé pour embarquer en avion ou en bateau.

Un isolement de sept jours sera demandé à l'arrivée en France, période d'isolement à l'issue de laquelle un autre test devra être réalisé.



Mesures renforcées dans les écoles


Le protocole sanitaire va être renforcé dans les cantines, les activités physiques et sportives en intérieur sont suspendues. Le gouvernement a également annoncé un renforcement des tests de dépistage avec un objectif de 300.000 tests par semaine dans les établissements scolaires.

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé le prolongement de l'enseignement hybride (mi-distanciel / mi-présentiel) dans les lycées au delà du 20 janvier.

Ce système, jusque-là réservé aux lycées, est désormais autorisé au cas par cas pour les collèges "mais doit rester exceptionnel", a indiqué le ministre.

Concernant la cantine dans les écoles, Jean-Michel Blanquer a demandé que les établissements s'organisent pour éviter les brassages d'élèves n'étant pas dans la même classe.

"Les temps de repas seront allongés en cas de besoin", a-t-il indiqué. Des repas à emporter pourront être proposés, également au cas par cas.

Reprise progressive du présentiel dans les universités


La ministre de l'enseignement supérieur est revenue sur les différents dispositifs mis en place "pour soutenir les plus fragiles".

"Nous avons pleinement conscience du découragement qui va croissant chez les étudiants, surtout ceux qui vivent seuls", a-t-elle affirmé.

Une reprise progressive est attendue dès la fin du mois de janvier. "Il s'agit aujourd'hui de franchir une nouvelle étape afin que le second semestre se déroule dans les meilleures conditions possibles. Nous devons permettre aux étudiants de renouer le contact en présentiel avec leurs enseignants. Dès la semaine du 25 janvier les TD pourront reprendre en demi-groupe pour les étudiants de 1ère année. C'est une étape afin d'intégrer davantage d'étudiants."

Par ailleurs, le nombre de psychologues dans les universités sera doublé ce semestre.

La campagne de vaccination se poursuit


Dès ce lundi, la vaccination sera également ouverte aux personnes quelque soit leur âge, ayant une pathologie conduisant à un très gros risque de développer une forme grave de la Covid-19 a annoncé le Premier ministre.

Cela correspond à 800.000 personnes en France a indiqué Olivier Véran, notamment les personne sous traitement pour un cancer.

Au total, 700 centres de vaccination seront ouverts ce lundi 18 janvier. À noter que la prise de rendez-vous sera de nouveau possible dès demain matin 8 heures sur le site www.sante.fr

Dès la semaine prochaine, la campagne va notamment s'accélérer dans les EHPAD pour toucher plusieurs centaines de milliers des personnes parmi les plus vulnérables.

Un numéro de téléphone pour être dirigé vers le centre de vaccination le plus proche de chez soi a été communiqué par le gouvernement, il s'agit du : 0 800 009 110 et il sera opérationnel dès demain à 6 heures du matin. Ce numéro sera joignable jusqu'à 22 heures.

Des annonces pour soutenir l'économie


"Nous voulons donner de la visibilité sur notre soutien économique", a de son côté affirmé Bruno Lemaire le ministre de l'Économie.

Concernant le fonds de solidarité, un nouveau formulaire sera proposé dès demain vendredi 15 janvier pour les professionnels qui pourront toucher aides à partir de la semaine prochaine.

La livraison à domicile et la vente à emporter ne seront pas déductibles du fonds de solidarité, a également indiqué le ministre.

Concernant les viticulteurs "injustement touché par les sanction américaines", Bruno Lemaire a indiqué que le gouvernement allait faire le maximum pour trouver des solutions au conflit Airbus - Boeing.

Pour ce qui est du Prêt Garanti par l'Etat, le ministre de l'Économie propose à ceux qui le souhaitent de différer d'une année supplémentaire le remboursement du prêt en question.

Il y aura "zéro charge sociale" pour les commerces restés fermés comme les cafés, les restaurants ou encore les acteurs de l'événementiel.

"Nous n'augmenterons pas les impôts des Français", a poursuivi Bruno Lemaire.

Le 28 janvier prochain, les prêts participatifs seront détaillés après négociation avec la Commission Européenne a-t-il conclu.

"Pour les entreprises qui sont totalement fermées comme les salles de sports ou discothèques ou fermées partiellement, l'État continuera de prendre en charge à 100 % de la rémunération des salariés tant que les restrictions sanitaires s'appliquent", a ajouté la ministre du Travail Élisabeth Borne.

Pas encore de date de réouverture des établissements culturels


"Nous continuerons à soutenir les acteurs culturels", a promis Roselyne Bachelot ministre de la Culture. "Nous prolongerons les dispositifs spécifiques mis en place", a-t-elle indiqué, faisant notamment référence aux aides aux entreprises, au fonds de sauvegarde et au fonds d'urgence.

"La situation sanitaire est trop dégradée pour envisage une date ferme de réouverture", a toutefois précisé la ministre.

Retrouvez la conférence de presse du gouvernement dans son intégralité :